samedi 19 août 2017

Shades of Magic - Livre 1 - V.E. SCHWAB

Titre : Shades of Magic – Livre 1
Auteur : Victoria SCHWAB
Éditeur : Lumen
ISBN : 9782371021167
Parution : Juin 2017
A partir de 14 ans

Le mot de l'éditeur :

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d'un monde à l'autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l'âme. Le nôtre est gris, sans magie d'aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d'air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu'on s'y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l'a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s'y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui. Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C'est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l'a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l'irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu'une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

Mon avis :

💗💗💗 Un très gros coup de cœur 💗💗💗 pour ce roman d'aventures fantastique auquel j'ai accroché du début à la fin!!! Victoria SCHWAB nous présente un univers ou quatre mondes parallèles coexistent. Très différents les uns des autres, ils ont pour seul point commun Londres, présente dans chacun. Ce sont la présence et le rapport à la magie qui les différencient le plus : Le Londres gris, assimilable à notre monde, en est dépourvu (ou presque), Le rouge et le blanc en sont imprégnés mais les habitants du premier ne sont pas avides de puissance comme ceux du second. Le Londres noir, quand à lui, s'est laissé ronger par la magie et plus personne n'est là pour nous en apprendre plus. C'est suite à cette catastrophe que les frontières entre les mondes ont été fermées. Seuls les rares magiciens de sang sont capables de créer des passages entre eux et sont devenus à ce titre, des émissaires. Une seule règle à respecter, aucun objet ne doit transiter d'un Londres à un autre...

Vous vous doutez bien que cette règle va être transgressée? Il y a toujours un imbécile pour le faire et créer une catastrophe voir précipiter la fin du monde (des mondes ici). Notre imbécile c'est Kell, l'un des derniers magiciens de sang et heureusement qu'il est là sinon il n'y aurait rien eu à raconter! 😜 C'est accompagné de Lila, une jeune voleuse qui rêve d'aventures qu'il s'embarque dans une quête qui les obligera a passer d'un Londres à l'autre pour réparer son erreur et sauver les quatre mondes...

Un bijou!!! J'ai vraiment tout adoré, les personnages principaux et secondaires, l'histoire, les descriptions, l'action, l'intrigue... Kell et Lila font un excellent duo et les méchants sont tout aussi convaincants. Tout est bien ficelé et très bien écrit (et traduit!). Un roman plutôt sombre (parfois même très sombre), bourré d'actions, de dangers, de magie et de rebondissements. Un vrai régal!!! Un premier tome qui en plus pourrait se suffire puisque l'intrigue du départ trouve son terme, mais ce serait vraiment dommage de ne pas retourner dans cet univers riche et mystérieux où nous attendent d'autres aventures que j'espère aussi réussies (et puis j'ai une théorie à vérifier). 
Très vivement conseillé aux amateurs de romans fantastiques!!!

V.E. SCHWAB

Aussi à l’aise dans le domaine de la fantasy ou les histoires de super-héros que dans l’univers young adult, V. E. Schwab se passionne pour les contes et légendes, le folklore et les récits qui vous font douter de la réalité du monde. Née en 1987, fille d’une mère britannique et d’un père californien, elle a grandi dans le Sud des États-Unis. Elle a été très remarquée pour divers ouvrages jeunesse, ainsi que Vicious, roman destiné aux adultes, mais Shades of Magic est indubitablement son grand succès du moment. (source Lumen)


dimanche 6 août 2017

L’Invocateur - Livre III : Mage-Guerrier - Taran MATHARU

Titre : L’Invocateur – Livre III : Mage-Guerrier
Auteur : Taran MATHARU
Éditeur : Hachette
ISBN : 9782013931205
Parution : juin 2017
A partir de 13 ans

Le mot de l'éditeur :

Fletcher et ses amis ont accompli leur mission. Malheureusement, ils sont désormais bloqués dans l’Éther, à la merci de son air empoisonné et de ses démons. Et quand enfin ils parviennent à s’en échapper, la guerre les rattrape.
L’Empire est plus divisé que jamais : le peuple est convaincu que les nains sont responsables d’une série d’attentats tandis qu’au Sud, les orques s’apprêtent à envahir Hominum. Leur chef, Khan, est sûr de l’emporter s’il réalise une vieille prophétie : s’approprier une salamandre aux pouvoirs extraordinaires…
Fletcher est le seul à pouvoir sauver Hominum!

Mon avis :

Pour échapper aux hordes orquiennes, Fletcher et ses amis se retrouvent piégés dans l’Éther avec de maigres provisions de pétales jaunes qui leur permettent de respirer l'air vicié de cette région des plus hostiles. C'est donc une course contre la montre qui commence pour trouver un portail créé de l'extérieur, seule porte de sortie possible pour rejoindre Hominum. Non seulement le temps leur est compté mais l’Éther est aussi peuplé de démons puissants à l'état sauvage et le grand Khan en personne part aussi à leurs trousses avec ses soldats.

Un ultime tome qui démarre sur les chapeaux de roues pour se terminer en apothéose. Encore beaucoup d'actions attendent nos valeureux Mages-guerriers et leurs démons. Toujours aussi attachants, ils défendent de belles valeurs de tolérance et de courage. Peut-être le plus réussi des trois et j'avais déjà beaucoup apprécié les deux premiers. Je n'aurais vraiment rien contre un deuxième cycle dans cet univers qui pourrait nous réserver encore de belles surprises... A lire!!!

dimanche 23 juillet 2017

Pré-chroniques rentrée littéraire





Semaine un peu compliquée pour moi mais je ne vous ai pas oublié!
Voici des «pré-chroniques» pour les quatre livres à paraître à la rentrée et en jeu pour le tirage au sort du 31/07/2017 : 

"Grupp" de Yves GREVET aux éditions Syros : 

Le mot de l'éditeur : Mettez-vous à la place de Stan : grâce à l'implant LongLife, comme tous ses amis et ses proches, il ne craint ni la maladie ni les accidents et peut atteindre l’âge de cent ans en menant une petite vie tranquille. Est-ce que ça ne donne pas envie? Maintenant, essayez de penser comme Scott, le grand frère de Stan : voulez-vous vraiment que vos battements de cœur soient contrôlés à tout instant? Vous sentir traité comme un être irresponsable, fragile, et que l'on décide à votre place ce qui est bon pour vous? Si la liberté et la part du hasard valent plus à vos yeux que votre sécurité, faites-le savoir. Rejoignez le Grupp.

Mon avis : Grupp se prononce "groupe" mais s'orthographie différemment pour marquer une distance avec les règles édictées par les adultes. C'est une organisation secrète de lycéens qui militent contre la politique sécuritaire menée par le gouvernement à l'aide des implants LongLife. Scott en est l'un des fondateurs et tout bascule lorsque, dénoncé par un inconnu, il est jugé et condamné à de la prison ferme. Un choc pour sa famille! Entre ses parents qui culpabilisent tout en espérant qu'il leur revienne plus mature et avec l'envie de revenir sur le droit chemin, et son frère Stan, qui cherche à comprendre ce qu'est et représente le Grupp, nous commençons le roman du point de vue de ce dernier. Décryptages et filatures sont au rendez-vous pour tenter d'infiltrer le réseau clandestin. Une seconde partie du point de vue de Scott nous fait vivre son séjour en prison. D'autres codes pour une immersion dans un univers violent où les gangs font la loi. C'est aussi le moment pour lui de réfléchir à ses actions passées et donc pour nous d'en découvrir plus sur le Grupp. 

Une nouvelle fois, Yves GREVET nous propose un roman fort et intelligent. Une réflexion sur la liberté, que ce soit avec l'incarcération de Scott ou encore face aux choix qui lui sont proposés et bien sur dans un monde ou la sécurité prime sur tout le reste. Un monde qui aura besoin de sa jeunesse pour donner l'alerte. Car les jeunes ne se plient pas facilement aux règles, s'indignent plus facilement des injustices et sont peut-être plus inconscients ou conscients selon le point de vue... 

Yves GREVET, une véritable machine à coups de cœur!!! J'ai adoré et je ne regrette pas d'avoir attendu aussi longtemps après "U4". 


"Gary Cook - tome 1 : Le pont des oubliés" de Romain QUIROT et Antoine JAUNIN aux éditions Nathan : 

Le mot de l'éditeur : Gary Cook a grandi sous le pont des Oubliés, l’un des derniers refuges sur cette Terre condamnée. A quinze ans, il passe la plupart de son temps avec Max et Elliott à bord du Neptune, leur modeste bateau de pêche. Les trois amis rêvent de prises fabuleuses et d’aventures. Autour d’eux pourtant, le monde touche à sa fin. Chaque année, d’immenses navettes surgissent de la mer pour fuir dans l’espace. Des navettes auxquelles les Oubliés n’ont pas accès, jusqu’au jour où Gary apprend que, pour la première fois, l’équipage vainqueur de la terrible course fantôme gagnera sa place à bord de Deucalion VII. S’ils veulent faire partie du voyage, nos trois héros vont devoir prendre tous les risques…

Mon avis : Une envie d'ailleurs, d'autre chose... Ça peut se comprendre dans un monde qui meurt, qui prend l'eau et où les plus riches, les mieux lotis, ont déjà quitté le navire à bord d'énormes navettes spatiales appelées Deucalion (comme le mythe grec du déluge). La mère de Gary les a quitté lui et son père pour embarquer à bord de l'une d'elle. «On est jamais content là où on est dit l'aiguilleur» Une citation du Petit Prince qui va ouvrir les yeux de Gary sur son quotidien, l'avenir qui s'offre à lui au pont des Oubliés et sur l'existence possible d'un monde meilleur...

Ce premier tome nous montre donc le quotidien des habitants du pont des Oubliés qui survivent grâce à la pêche, une activité dangereuse sur les eaux déchaînés et infestées de prédateurs redoutables. L'eau qui les nourrit et les menace en même temps, pourrait aussi être la seule issue possible grâce à une course périlleuse qui offrira aux vainqueurs une place à bord du dernier Deucalion... Une trilogie qui commence bien avec de nombreuses promesses pour la suite.



"Un roman d'aventure ou presque!" de Yaël HASSAN aux éditions Syros :

Le mot de l'éditeur : Pour réussir un roman d'aventures, il faut : des personnages attachants, une quête palpitante, de l'action, de la peur, de l'amitié, de l'amour, des méchants, de quoi faire rêver les jeunes, des dauphins. Voilà la liste rassurante des ingrédients du roman d'aventures trouvées sur Internet par notre auteur, qui s'attelle courageusement à son objectif. Son point de départ : une bande d'ados se retrouve sans parents le jour de Noël. Mais il va bientôt se rendre compte (entre autres) qu'il va devoir inventer une bonne raison à cette disparition, qu'il est nul pour les descriptions et qu'il ne sait pas écrire une scène d'action. Et c'est alors que sa vie (sa vraie vie) se met à ressembler à un roman...

Mon avis : Le nouveau roman de Yaël HASSAN est vraiment très drôle. J'ai aimé ce père de famille, journaliste récemment licencié qui se met en tête d'écrire un roman à destination des adolescents. Peut-on vraiment s'improviser auteur du jour au lendemain? Pour l'aider, il pourra compter sur Internet où il fera des recherches quotidiennes et sur son fils, son bêta lecteur, lui même adolescent, qui va l'inspirer et lui donner son avis tout au long de la phase d'écriture.

Vous allez me dire qu'il n'y a rien de drôle la dedans... Eh bien, j'ai rarement lu un livre avec le sourire (voir des éclats de rire) du début à la fin. Nous suivons Nathan, l'auteur en herbe, dans l'écriture comme dans ses nombreuses réflexions personnels sur ses choix, ses doutes, ses exigences langagières. Un peu comme des notes de bas de pages mais pas en bas de pages 😜 Ses coupures intempestives sont autant de touches d'humour que d'informations sur le processus d'écriture d'un roman d'aventures. C'est un vrai cours que nous propose l'auteure à travers son personnage qui découvre cet univers. Elle nous donne une multitude de ficelles et au début de chaque chapitre, des citations d'auteurs connus sur leur vision de l'écriture. Un vrai régal!


"Les pluies - tome 2 : Ensemble" de Vincent VILLEMINOT aux éditions Fleurus :

Le mot de l'éditeur : Komolo, ville "refuge", située à peine au-dessus de la nouvelle mer formée par le Déluge. 300 000 survivants s'y entassent, depuis la catastrophe. De la Tour où on la garde enfermée, Lou a vu arriver Noah, Kosh et Ombre, les rescapés du paquebot, accompagnés de Chiloé. Avec Malcolm, elle parvient à se précipiter au pied des murailles... Mais il est déjà trop tard : son amoureux et sa famille sont arrivés dans un hors-bord frappé de la tête de mort. Les jeunes gens sont accusés de piraterie. Désormais, une course contre la montre est engagée : il faut faire évader coûte que coûte Kosh et Noah. Quitte à frayer avec les trafiquants de la ville, à affronter les soldats, les prisons, la peur. Puis il faut fuir. Mais vers où? Vers les bois hantés de réfugiés, dans les montagnes de Kamachka? Ou vers Chaazam, repère de pirates, où les attend le dénouement?

Mon avis : Comment Vincent VILLEMINOT a-t-il fait pour mettre encore plus d'intensité dans cette suite? Quel talent! Je me suis tellement attaché aux personnages que je n'ai pas pu lâcher le livre avant de connaître leur sort. Encore une fois, l'auteur ne leur épargne rien et ce monde post apocalyptique leur réserve bien des dangers. «L'Homme est un loup pour l'Homme», ce qui est sûr c'est que les pluies torrentielles n'on pas changé que la face du monde. Si certains comme nos jeunes gens, se sont plutôt bien adaptés (en grandissant trop vite et malgré eux), d'autres sont dans une misère extrême et les derniers n'ont plus d'humain que le noms...

«Il aurait voulu ne rien savoir de cette misère, mais il fallait tout savoir, tout comprendre pour survivre désormais. «Etre prêt à affronter le pire.» Kosh lui avait laissé cette leçon, juste avant de partir.» Le pire, c'est bien ce que nous propose l'auteur. Et pour l'affronter, Lou, Malcolm, Kosh et Noah sont propulsés vers l'age adulte. Contraints de prendre des décisions difficiles pour se défendre les uns les autres tout en gardant leur part d'humanité. Pas le temps pour pleurer leur innocence volé... Un ÉNORME coup de cœur et au cœur de quitter ces personnages si touchants.
_________________

De quoi vous aider à faire votre choix avec les autres titres mis en jeu 😉
Pour participer, c'est ici
Bonne chance! ;)

mardi 18 juillet 2017

Jeu concours du 18/07 au 31/07 à 20h00


     




Nous avons dépassé les 200 "J'aime la page"... Merci à toutes et à tous et bienvenue aux nouveaux. 😊
Comme pour moi toutes les occasions sont bonnes, je vous propose un nouveau jeu concours pour tenter de remporter l'un des dix livres mis en jeu.
Pour participer au tirage au sort : 
✔ Aimez la page Facebook "L'éternel Ado".
✔ Partagez la publication en mode public.
✔ Likez la publication et commentez en indiquant le livre pour lequel vous participez.
(🚨Attention, seuls les participants qui rempliront les trois conditions listées ci-dessus seront inscrits! 🚨)
J'offrirai (jeu non sponsorisé) à au moins deux personnes tirées au sort le roman de leur choix*. (Selon le nombre d'inscriptions, il pourrait y avoir plus de gagnants alors n'hésitez pas à inviter des amis… 😎)
Fin des participations le lundi 31 juillet à 20h00!
Bonne chance! 😉

Les livres mis en jeu :

- "Les porteurs #1 Matt" de Cat KUEVA aux éditions Thierry Magnier. Un coup de cœur récent à ne pas manquer!
- "Marquise" de Joanne RICHOUX aux éditions Sarbacane (livre numérique). Un roman déjanté au final explosif!
- "Passenger" de Alexandra BRACKEN aux éditions Milan (livre numérique). Un univers riche et parfaitement maîtrisé en ce qui concerne les voyages dans le temps. Du potentiel qui ne demande qu'à être confirmé dans le prochain tome...
- "L'Aura Noire" de Ruberto SANQUER aux éditions Scrineo. Un univers magique, une guerre contre des forces démoniaques, une malédiction mortelle... A lire!!!
- "Le Silence des Sirènes" de Sarah OCKLER aux éditions Nathan. La très belle histoire d'une reconstruction après un terrible accident en mer...
- "Je suis ton soleil" de Marie PAVLENKO aux éditions Flammarion. Parfait pour l'été!!!

Et je rajoute quatre titres à paraître à la rentrée et qui seront chroniqués dans les prochains jours :
- "Gary Cook - tome 1 : Le pont des oubliés" de Romain QUIROT et Antoine JAUNIN aux éditions Nathan. J'ai beaucoup aimé et je suis certain que la suite nous réserve pas mal de surprises! 
- "Grupp" de Yves GREVET aux éditions Syros. GREVET, une véritable machine à coups de cœur!!! J'ai adoré et je ne regrette pas d'avoir attendu aussi longtemps après "U4". 
- "Un roman d'aventure ou presque!" de Yaël HASSAN aux éditions Syros. J'ai rarement lu un livre avec le sourire (voir des éclats de rire) de A à Z. Excellent!!! 
- "Les pluies - tome 2 : Ensemble" de Vincent VILLEMINOT aux éditions Fleurus. Encore une fois bluffé par son talent! Mieux que le premier je n'y croyais pas et il l'a fait!!! Un ÉNORME coup de cœur sur le fond comme sur la forme. 


Vous l'aurez compris, une belle rentrée en perspective... 😉

*Pour des raisons budgétaires évidentes, les lots ne pourront être expédiés qu'en France métropolitaine. Merci de votre compréhension. 

lundi 17 juillet 2017

Passenger - Alexandra BRACKEN

Titre : Passenger
Éditeur : Milan
ISBN : 9782745980977
Parution : février 2017
A partir de 13/14 ans

Le mot de l'éditeur :

À New York de nos jours, Etta s’apprête à jouer du violon pour un gala au Metropolitan Museum. En coulisses, elle tombe dans un couloir du temps qui la conduit sur un navire dans l’océan Atlantique en 1776. Elle y rencontre Nicholas, qui la suivra à New York en 1776, puis à Londres en 1940 avant Angkor en 1685, Paris en 1880, en passant par les ruines de Palmyre et Damas en 1599. Chaque lieu, chaque époque leur permet de trouver un indice dans leur quête de l’astrolabe, et de se rapprocher un peu plus. Etta comprend peu à peu qu’elle appartient à la grande famille des voyageurs dans le temps, et qu’elle doit affronter le terrible Cyrus Ironwood, qui manipule le temps à différentes époques pour mieux servir ses intérêts.

Mon avis :

Une magnifique couverture et une promesse de voyages et de dépaysement dans le monde entier et à différentes époques... De quoi me faire craquer! Malheureusement le bilan est un peu mitigé notamment à cause de longueurs assez difficiles à surmonter (surtout au début). Je dois admettre par contre que j'ai complètement adhéré à la théorie des voyages dans le temps proposée par Alexandra BRACKEN. Les règles qui régissent ces voyages servent l'intrigue en donnant plus de réalisme et de cohérence à l'ensemble et montrent la maîtrise du sujet.

Je ne me suis pas vraiment attaché aux personnages principaux Nicholas et Etta mais ils apportent des réflexions intéressantes sur l'esclavage ou la condition féminine. Ce qui m'a dérangé, c'est la romance peu crédible et un peu trop présente à mon goût. J'aurais préféré que l'auteure ajoute quelques scènes d'actions et s'attarde d'avantage sur les destinations géographiques et temporelles qui sont parfois trop succinctes...

Un univers riche et parfaitement maîtrisé en ce qui concerne les voyages dans le temps. C'est très crédible et sans fausse note! Un point fort gâché par une romance un peu lourde et quelques longueurs... En bref, du potentiel qui ne demande qu'à être confirmé dans le prochain tome...

Alexandra BRACKEN

Jeune prodige de la littérature anglo-saxonne, Alexandra Bracken est née en 1987. Élevée en Arizona, elle vit désormais à New York. "Passenger" est son troisième roman après "The Darkest Minds" (série), dont les droits cinématographiques ont été optionnés par la 20th Century Fox, et la novélisation de "Star Wars, Épisode IV". (source Milan)


vendredi 14 juillet 2017

L'Eveil : Stade 2 - Jean-Baptiste DE PANAFIEU

Titre : L'Eveil : Stade 2
Éditeur : Gulf Stream
ISBN : 9782345884574
Parution : mars 2017
A partir de 13 ans

Le mot de l'éditeur :

Une réflexion éthologique et éthique sur la condition animale dans le monde moderne.
Le virus s’est propagé outre-Atlantique. Kidnappée par la WOFF, Laura n’a plus le choix : dans un laboratoire secret installé à la frontière des États-Unis et du Canada, elle doit créer, sous la menace, un contre-virus pour mettre un terme à l’épizootie mondiale. Mais la jeune chercheuse essaie de gagner du temps, persuadée que ce virus restaure l’équilibre entre les humains et le monde animal. Elle est par ailleurs convaincue que son frère et ses amis arriveront bientôt pour la sauver. Des fenêtres de la maison dans laquelle elle est tenue prisonnière, elle observe à l’orée de la forêt l’étrange ballet des ratons laveurs, des orignaux, des couguars, des grizzlys et des loups. Griffes pour griffes, crocs pour crocs, les animaux choisissent leur camp…

Mon avis :

Après les animaux de la ville, domestiques ou non, et ceux d'élevages, c'est au tour des animaux sauvages de s'éveiller. En suivant Laura et ses amis, nous changeons de continent. Dans les grands espaces forestiers de la frontière des Etats-Unis et du Canada, ce sont les originaux, les ratons laveurs, les loups, les couguars, les ours et grizzlys qui s'éveillent. L'épizootie n'en a pas fini de se répandre et même les mers et océans sont touchés avec l'éveil des cachalots, orques, dauphins, baleines et même des calmars géants. Moi qui espérais de nouveaux éveils originaux, j'ai été servi!

Avec ces nouvelles espèces, plutôt éloignées des humains, les réactions sont assez différentes et plus centrées sur les relations proies/prédateurs ou encore entre prédateurs. Bien sûr, l'Homme étant au sommet de la chaîne alimentaire, il représente souvent un ennemi commun et les revendications, moins politiques, concernent surtout l'occupation des territoires. Il y a toujours la WOFF, multinationale dans l'agro-alimentaire dont les enjeux financiers dépendent grandement des conséquences de l'éveil. Même si leurs motivations purement capitalistes ne changent pas, les solutions envisagées diffèrent du premier tome...

Une série qui pose des questions sur les conditions de traitements des animaux sans tomber dans la caricature ou la généralisation. Les animaux éveillés découvrent et expérimentent l'individualité, tous les humains ne pensent pas d'une seule voix et ne sont pas des ennemis. Jean-Baptiste DE PANAFIEU ne nous donne pas La Réponse, il nous apporte juste des éléments pour nourrir notre réflexion. La fin surprenante ne peut que donner envie de découvrir au plus vite le dernier tome de cette trilogie originale et intelligente. Rendez-vous en août! 😉

lundi 10 juillet 2017

Catacomb City - Livre 1 - Hilary WAGNER

Titre : Catacomb City
Auteur : Hilary WAGNER
Éditeur : Albin Michel WIZ
ISBN : 9782226250933
Parution : novembre 2013
A partir de 11/12 ans

Le mot de l'éditeur :

Juste sous nos pieds, enfouie dans les Catacombes, se trouve une mégapole moderne, où existe un royaume de rats remarquablement intelligents. Hélas, après un Coup d'État sanguinaire, la démocratie a été remplacée par une dictature dirigée d'une main de fer par un rat, le commandant Killdeer. Ce dernier exécute sans pitié les ordres de celui qui a instauré la terreur : Billycan, le cruel et pervers rat blanc. Poursuivis par les soldats de Killdeer, trois jeunes orphelins, les frères Vincent et Victor Nightshade et une jeune rate nommée Clever fuient les Catacombes. Alors que la situation est désespérée, les trois héros trouvent refuge dans le dernier bastion de la Résistance organisée autour de Juniper, le plus farouche ennemi de Billycan. En effet, le grand soldat n'est pas mort ainsi que la rumeur le prétend et il a même un projet fou. Restaurer la démocratie et battre le tyran avec son armée de rebelles à laquelle se joignent Vincent, Victor et Clever...

Mon avis :

Les catacombes abritent une ville entière de rats soumis à la dictature de leur Haut Ministre Killdeer et de son bras droit Billycan, rat albinos d’une cruauté extrême. Dans ce contexte difficile, Vincent et Victor, les frères Nightshade, fuient les catacombes pour éviter l’Armée de la Mort de Billycan. Contre toutes attentes, ils trouvent refuge dans une nouvelle cité où la résistance s’organise pour renverser la dictature autour d’un héros supposé mort depuis bien des années, Juniper...

Un début de trilogie assez intense avec la rencontre de nombreux personnages, leurs histoires. Mention spéciale pour le terrifiant Billycan qui a une place centrale dans l'intrigue et qui est très bien travaillé. Hilary WAGNER nous décrit avec talent un monde des catacombes très crédible et ses habitants qui appartiennent à la «vermine» à qui nous réservons habituellement la mort au rat et autres «gentillesses». Là nous nous surprenons à les trouver attachants avec de belles valeurs comme la bravoure, l’amitié et le combat pour la liberté.

Un roman de transposition destiné aux 11-12 ans avec quand même quelques descriptions qui peuvent choquer les plus sensibles. Le tome 2 est dans ma PAL, manque plus qu'un peu de temps pour le découvrir... 

Hilary WAGNER

Hilary Wagner vit à Chicago. Catacomb city, La Rébellion, est le deuxième volet d'une trilogie qui a connu un grand succès aux États-Unis. Catacomb city (Wiz, 2013) a notamment été récompensé par le prestigieux prix Westchester Fiction. (Source Albin Michel)

mercredi 5 juillet 2017

Frangine - Marion BRUNET

Titre : Frangine
Auteur : Marion BRUNET
Éditeur : Sarbacane
ISBN : 9782848656083
Parution : mars 2013
A partir de 14/15 ans

Le mot de l'éditeur :

«Pour moi – Joachim –, les choses se passaient plutôt bien : 17 ans, une dernière année au lycée avant le bac, des potes, et une copine (canon). Mais pour ma sœur Pauline, la rentrée en seconde s’est déroulée… douloureusement. Faut dire qu’avec deux mères et pas de père, un peu de naïveté et quelques maladresses, les emmerdes ont de quoi être tentées. Ah, j’oubliais : pendant ce temps, Maline, notre deuxième mère, se prenait la tête à cause de son boulot qui l’épuisait, ce qui foutait Maman en colère, parfois. Dans ma famille, c’est pas l’amour qui manque, c’est sûr, mais pendant la période que je vais raconter, on a eu chacun nos épreuves – et quatre façons différentes de les affronter.»

Mon avis :

Quand tu lis ce livre tu prends une claque! Marion BRUNET m'avait déjà profondément touché avec "Dans le désordre" et là je suis encore tombé sous le charme de son écriture pleine de justesse, de sincérité et d'émotions. Paru en mars 2013, dans un contexte social difficile où s'opposaient les pour et contre mariage pour tous, ce roman aurait dû être placé entre les mains de toutes et tous. Joachim, Pauline, Maline et Maman forment une famille bien plus vraie et belle que la plupart des familles dites "normales". Qu'importe qu'il n'y ait pas un papa et une maman quand il y a autant d'amour!!! 

L'histoire racontée au passé par Joachim, un peu extérieur aux problèmes que rencontre sa sœur, donne plus de recul aux lecteurs. L'efficacité en est décuplée et on s'attache autant à ce grand frère protecteur, dépassé par les événements, qu'à Pauline, victime de harcèlement scolaire. Cette plaie qui aurait pu à elle seule faire le roman mais qui est liée à l'homophobie et au rejet de l'homoparentalité. C'est parfois drôle, souvent difficile mais toujours juste et je remercie l'auteure pour son franc-parler qui ajoute de l'authenticité à ce roman passionnant, dévoré d'une seule traite. Pas besoin d'en dire plus pour un très très gros coup de cœur vivement conseillé au plus grand nombre! 💗💙💚💛💜


A nouveau merci à Théo, Le cinéma des livres pour son concours! 😉

dimanche 2 juillet 2017

Les mystères de Larispem – Tome 2 : Les jeux du siècle - Lucie PIERRAT-PAJOT

Titre : Les mystères de Larispem
Éditeur : Gallimard Jeunesse
ISBN : 9782075081498
Parution : mai 2017
A partir de 13/14 ans

Le mot de l'éditeur :

À l'aube du XXe siècle, les jeux de Larispem sont lancés! Carmine, la fougueuse louchébem, Nathanaël, nouvellement apprenti au Cochon Volant, et Liberté, technicienne à la tour Verne, forment l'une des six équipes de ce Jeu de l'oie à échelle humaine. Pendant ce temps, la comtesse Vérité œuvre dans l'ombre pour s'emparer de la Cité-État. L'intrépide trio parviendra-t-il à déjouer ses plans? Et sauront-ils décoder le Livre de Louis d'Ombreville, qui suscite tant de convoitises? Course poursuite dans le cimetière Lachaise ou chevauchée sauvage d'un taureau mécanique... d'un arrondissement à l'autre, les épreuves se succèdent et le danger grandit. La suite audacieuse du livre qui a remporté la 2e édition du concours du premier roman jeunesse.

Mon avis :

Citoyennes, citoyens, les jeux du siècle sont sur le point de commencer! Replongez-vous sans tarder dans les aventures de Carmine la louchébem, Liberté la technicienne et Nathanaël l'orphelin devenu apprenti louchébem.

Ce jeu de l'oie à l'échelle de la Cité-Etat doit permettre à Larispem d'étendre son rayonnement à l'international, de montrer à la face du monde sa supériorité en matière de technologie. il remplit son office et nous offre des scènes d'actions exceptionnelles. En parallèle, les Frères de Sang dévoilent leurs projets et nos trois héros sont plus que jamais en danger. La comtesse Vérité, beaucoup plus présente dans ce tome, passe à la vitesse supérieure et les attentats se multiplient jetant le discrédit sur les capacités de gestion de crise de la présidente Lancien. L'auteure développe d'avantages l'aspect géopolitique avec les tensions entre la France et Larispem mais aussi celles, internes au gouvernement Larispemois.

Après un tome introductif qui m'avait déjà beaucoup plu, Lucie PIERRAT-PAJOT répond à de nombreuses questions. Elle déroule son intrigue tout en donnant plus de corps à Carmine, Liberté et Nathanaël. Des liens se créent et se renforcent ce qui les rend plus attachants. La terreur et la colère éveillées par les attentats obligent Nathanaël et Liberté à une extrême prudence. Ce n'est vraiment pas le moment de se faire démasquer à cause d'une égratignure ou d'un saignement de nez. Un secret qui les rapproche mais qui les oblige à mentir à tous et notamment à Carmine...

Encore une fois j'en redemande! L'auteure a transformé l'essai confirmant le potentiel relevé dans le premier tome. J'aime beaucoup sa plume et son imagination qui me transportent sans effort dans cet univers qui mêle technologies et sciences occultes. Des qualités qui m'aident à ne pas la haïr pour cette fin absolument horrible qu'elle nous propose. Pitié citoyenne Lucie, ne nous fais pas trop attendre!

Lonnebem lectureloque! 😉

mercredi 28 juin 2017

E.V.E Entité Vigilance Enquête - Carina ROZENFELD


Titre : E.V.E
Éditeur : Syros
ISBN : 9782748523973
Parution : Juin 2017
A partir de 13 ans

Le mot de l'éditeur :

Elle s’appelle EVE. Elle n’a aucune idée de son apparence. Elle ne ressent rien. Et pourtant le monde n’a pour elle aucun secret, parce qu’elle le perçoit à travers les yeux de millions d’êtres humains. 24 h sur 24, elle assiste à leur quotidien. Son rôle? Surveiller la population et signaler en temps réel les crimes et les délits. EVE est infaillible… jusqu’au jour où elle assiste à l’agression de la jeune Eva Lewis sans parvenir à identifier le coupable. Pour comprendre ce qui s’est passé, EVE investit à l’insu de tous le corps d’Eva. Et découvre le plaisir grisant de la vie réelle.

Mon avis :

Un monde futuriste, Citypolis, une mégalopole qui a quasiment réussi a éradiqué la criminalité. Chaque habitant est équipé d'une puce électronique qui permet aux vingt E.V.Es, des intelligences artificielles, de s'y connecter pour surveiller la ville, prévenir les autorités de toutes agressions et enregistrer les preuves qui permettent une justice rapide et efficace. Un système qui compte quelques opposants, réclamant plus de libertés individuelles, mais qui a largement fait ses preuves. Après 15 ans sans fausse note, un crime risque de rester impuni. Une jeune femme est agressée et malgré l'intervention rapide des AII (Agents d'Intervention Immédiate), elle est déclarée en état de mort cérébrale... En plus de ce drame, l'agresseur est resté invisible du système de surveillance E.V.E et n'a donc pas pu être identifié. Soucieuse de mener à bien sa mission, elle va intégrer la puce de la victime et se rendre compte qu'elle peut en prendre le contrôle. Une expérience tout a fait inédite...

E.V.E / Eva. Une I.A dans un corps sans vie. Une volonté de découvrir la vérité et une opportunité d'enquêter autrement... Nous suivons l'humanisation d'E.V.E, ses questionnements, sur le monde qu'elle redécouvre à travers ses nouveaux sens et sur les émotions et les sentiments qui sont nouveaux pour elle. Son regard plein de candeur est très intéressant notamment autour de la notion de liberté. Elle est partagé entre sa programmation et ses nouvelles perceptions et ne parvient pas vraiment à avoir un avis tranché.

Les E.V.Es ont sauvé tant de vie qu'il est difficile de remettre en question le bien fondé de leur existence et en même temps le changement de point de vue fait réfléchir... Même chose pour leur place dans la société. Une intelligence artificielle capable d'évolution doit-elle être uniquement considéré comme un programme, une machine? Beaucoup de questions renforcées par la capacité d'E.V.E à passer du réseau au corps d'Eva à volonté...

Le thème de la surveillance excessive par la technologie n'est pas vraiment nouveau mais Carina ROZENFELD s'en empare avec talent et je vous promets une approche très originale!!! Comme pour "Zalim" (Scrineo), le style est efficace, les personnages sont bien travaillés et le côté polar donne du rythme et nous tient en haleine jusqu'au bout. Je resterai marqué par la page 377! Impossible de vous en dire plus donc je vous laisse courir en librairie et vous me direz ce que vous en pensez 😉 

vendredi 23 juin 2017

Le Silence des Sirènes - Sarah OCKLER

Titre : Le Silence des Sirènes
Auteur : Sarah OCKLER
Éditeur : Nathan
ISBN : 9782092565902
Parution : juillet 2017
A partir de 14/15 ans

Le mot de l'éditeur :

Elyse rêvait de devenir chanteuse. Un accident l'a rendue muette...
Elyse, promise à une belle carrière de chanteuse, doit partir en tournée avec sa sœur jumelle. Mais elle perd sa voix suite à un accident en mer. Du jour au lendemain, sa joie de vivre et ses rêves s'envolent... Elle se réfugie chez sa tante, à Atargatis Cove, une petite ville portuaire. Là-bas, elle s'isole, passant ses journées à écrire des poèmes sur le flanc d'un bateau échoué. Mais le navire n'est pas aussi abandonné qu'elle le croît : elle est bientôt surprise par Christian, le fils du propriétaire. Ce dernier ne semble pas indifférent à son charme, mais il a tout du bad-boy à fuir...

Mon avis :

Elyse était une adolescente pleine de vie, passionnée de musique et de chant qu'elle pratiquait avec sa sœur jumelle de façon très prometteuse. Ça c'était avant l'Accident, quelques mois avant le début de cette histoire... Une tragédie dans une mer déchaînée qui a tout détruit, comme une lame de fond. Elyse a survécu mais ses rêves se sont éteints en même temps que sa voix... Comment se remettre d'un tel accident? Accepter et vivre sans sa voix alors qu'elle lui ouvrait les portes d'une belle carrière? La reconstruction d'Elyse est au cœur de ce roman et elle se déroule loin de sa famille et de son île natale qu'elle a fui comme pour échapper à son passé...

D'une manière générale, le petit groupe que nous suivons est plutôt bien construit et les relations entre les personnages et surtout avec Elyse sont intéressantes et utiles à son évolution. J'ai particulièrement apprécié sa tante Gini, qui apporte une touche mystique au récit et le petit Sébastian et sa passion pour les sirènes. Il est tellement chou! Impossible de ne pas vous parler de Christian, son grand frère protecteur, ce Dom Juan qui collectionne autant les conquêtes que les casseroles avec ses parents...

Sarah OCKLER mêle habillement plusieurs intrigues : l'après accident d'Elyse, son histoire avec Christian et aussi la menace de promoteurs immobiliers qui veulent faire de cette paisible ville côtière une station balnéaire. Il n'y a pas d'action mais je ne me suis pas ennuyé. Je me suis laissé porté par le style au gré des caprices marins jusqu'au jour de la parade et de la régate des pirates. Un temps nécessaire à Elyse pour comprendre que la voix c'est aussi une posture, une façon de s'exprimer, de se faire entendre...