jeudi 29 septembre 2016

Zalim - Carina ROZENFELD

Titre : Zalim
Éditeur : Scrineo
ISBN : 9782367404394
Parution : octobre 2016
A partir de 14 ans

Le mot de l'éditeur :

Une histoire à la frontière des genres, entre possession, steampunk, magie et fantasy médiévale. Un royaume d’un autre monde, ressemblant fort à notre Norvège, est en proie à la guerre. Il invoque un démon pour l’aider à gagner, qui choisit alors un hôte humain inconnu. Cet hôte oublie son identité humaine à chaque fois que le démon se réveille et le possède, et n’a plus conscience de ses actes. Qui est l’hôte? Dans quel camp est-il? Va-t-il réussir à prendre le dessus sur le démon pour le maîtriser?

Mon avis :

Une guerre séculaire ravage les royaumes d'Arensdaal et de Rakeshin. Nul ne se souvient des rancœurs à l'origine de ce conflit qui a toujours vu l'emporter Arensdaal grâce à une arme secrète. Une fois n'est pas coutume, l'armée de Rakeshin ayant changé d'angle d'attaque est plus proche que jamais de la victoire. Ederinn Maley, premier ministre d'Arensdaal implore le roi de prendre conscience du danger et d'accepter de réveiller «le monstre». Il représente la dernière chance de gagner la guerre mais à quel prix? Rien ni personne ne peut le contrôler et s'il déchaîne sa puissance et son appétit féroce, il ne fera aucune distinction de camps entre ses proies... Pour l'arrêter et le renvoyer dans l'éther, il faut identifier et neutraliser l'enveloppe humaine qui l'abrite.

La guerre est aux portes de Limsdal, le bal du printemps approche et l'ombre de Zalim plane sur le château. Impossible de savoir quand et qui il attaquera. La tension monte en même temps que l'enquête du lecteur se heurte à des impasses. J'avais l'impression d'être dans un roman policier tant l'identité de l'hôte humain reste mystérieuse jusqu'au bout. Carina ROZENFELD joue à cache-cache en nous menant sur de fausses pistes et on en vient à douter de nos premières intuitions.

Le début d'un diptyque fantasy à l'atmosphère sombre et glaciale. L'auteure nous présente des personnages qui évoluent tout au long de l'histoire. Certains assez détestables comme le roi Yalmar, d'autres charismatiques et attachants comme Elyana la future reine, Kaia sa sœur adoptive, Jad le soldat Rakeshin et le très dévoué Ederinn qui se démène pour sauver le royaume. On sent le travail de construction et on a hâte de voir le chemin qu'elle leur fera prendre par la suite. Une petite déception tout de même concernant Zalim. Je trouve le personnage peu exploité dans ce premier tome. L'intrigue, bien menée, tourne clairement plus autour de l'identité de son hôte. Je me rassure en me disant que vu la fin, il en sera forcément autrement dans le deuxième tome... Vivement la suite!

Encore une très belle couverture chez Scrineo. Bravo à Benjamin CARRE! 

Carina ROZENFELD

Carina Rozenfeld, née le 13 février 1972 à Paris, est une auteure française de romans jeunesse dans le domaine de l’imaginaire, de la science-fiction et du fantastique. C’est en 2008 qu’elle se fait connaître en publiant coup sur coup Le Mystère Olphite et Le Livre des âmes, le premier tome de La Quête des Livres-Monde. Son œuvre, en plein essor, est déjà saluée par de nombreux prix littéraires : Prix Imaginales des collégiens, Prix des Incorruptibles, Prix ARDEP Ile-de-France, etc.

mercredi 28 septembre 2016

Les cartographes - Livre 1 : La sentence de verre - S.E. GROVE

Titre : Les Cartographes - Livre 1 : la sentence de verre
Auteur : S.E. GROVE
Éditeur : Nathan
ISBN : 9782092557204
Parution : octobre 2015
A partir de 13 ans

Le mot de l'éditeur :

Dans ce monde bouleversé, les Etats-Unis sont au XIXe siècle, le Groenland est plongé dans la Préhistoire, l'Afrique du Nord est revenue au temps des Pharaons… Quelle est la carte qui permettra de réunifier le monde en une seule et même époque? Sophia vit à Boston, en Nouvel Occident. Depuis huit ans, lorsque ses parents explorateurs ont disparu en mission, elle est élevée par son oncle Shadrack, le plus célèbre cartographe de Boston. Mais voilà qu'il est brutalement kidnappé… La jeune fille s'élance alors sur ses traces. Elle n'a qu'une piste : une mystérieuse carte de verre accompagnée d'un message, que Shadrack est parvenu à lui laisser. Avec son nouvel ami Théo, elle va traverser terres, mers… et se confronter à des mondes complètement différents.

Mon avis :

En 1799, un étrange phénomène plonge les continents dans différentes périodes historiques. Les cartographes estiment, après près d’un siècle d’exploration, que les différentes époques vont de la Préhistoire aux Temps Modernes.

1891, depuis la disparition de ses parents lors d'une expédition, Sophia vit à Boston en nouvel occident, chez son oncle Shadrack, célèbre cartographe. Lorsque le pays annonce la fermeture imminente de ses frontières, Sophia et son oncle décident de partir à leur recherche avant qu'il ne soit plus possible d'entrer ou sortir du pays. Lors des préparatifs, Shadrack forme Sophia aux rudiments de la cartographie, la lecture des cartes sous toutes leurs formes, papier, peau, argile, verre... La veille de leur départ elle trouve la maison saccagée. Son oncle a été enlevé par une organisation secrète qui croit à l'existence de la «Carta Mayor», une carte légendaire pouvant transformer le monde. Suivant les dernières instructions de son oncle, Sophia part pour les Terres rases avec une carte de verre illisible pour seul indice. Une course contre le temps commence…

Un coup de cœur pour ce roman d’aventure très original! S.E GROVE nous propose un 1er tome très descriptif, avec une écriture fluide et agréable, de ce monde complexe où les frontières ont aussi une dimension temporelle. Sophia est très attachante. C'est une fille généreuse et pleine de courage. Son espoir toujours intact de retrouver ses parents vivants nous attendrit dès les premières pages. Côté personnages attachants, il y a de quoi faire avec l'énigmatique Théo et les pirates hauts en couleur qui apporte une bonne touche d'humour.

Il reste tant à explorer dans ce monde mystérieux que j’espère vite reprendre le voyage à travers le temps et l’espace au côté de Sophia, Théo et Shadrack et pourquoi pas, recroiser les pirates...

S.E. GROVE

S.E. Grove est historienne et nourrit une passion pour les voyages. D'ailleurs, depuis son enfance passée à sillonner l'Amérique Latine et les États-Unis, elle n'est jamais restée plus de deux ans au même endroit!
Elle vit actuellement dans la région de Boston, où elle espère battre son record de stabilité. Pour elle, l'Histoire n'est jamais qu'une autre façon de voyager, dans le temps comme dans la vie d'autres personnes…

La sentence de verre, qui mêle ses deux passions, est son premier roman. (Source Nathan)

lundi 26 septembre 2016

Lady Helen - T.1 : Le Club des Mauvais Jours - Alison GOODMAN


Titre : Lady Helen - Tome 1 : Le Club des Mauvais Jours
Auteur : Alison GOODMAN
Éditeur : Gallimard Jeunesse
ISBN : 9782070663477
Parution : août 2016
A partir de 13/14 ans

Le mot de l'éditeur :

Londres, avril 1812. Lady Helen Wrexhall s'apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l'espoir de faire un beau mariage. Mais d'étranges faits surviennent qui la plongent soudain dans les ombres de la Régence : une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis et Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d'étranges pouvoirs mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d'insouciance pour basculer dans un monde terrifiant?

Mon avis :

Depuis la mort de ses parents, Lady Helen vit, avec son frère aîné Andrew, sous la tutelle de leur oncle. A 18 ans, cela fait des mois qu'elle prépare sa présentation officielle à la cour devant la reine Charlotte. Cet événement marque le début de la saison des bals et autres festivités de la haute société dans lesquels sa tante place beaucoup d'espoirs pour qu'elle fasse un beau mariage. Les enjeux sont importants car il lui faut faire oublier le déshonneur qui pèse sur son nom suite à la trahison de sa mère. Le jour J elle rencontre le mystérieux Lord Carlston, un parent éloigné soupçonné d'avoir tué sa première épouse. Il semble avoir des révélations à lui faire sur sa mère et sur elle-même...

Alison GOODMAN nous offre un roman qui mêle historique et fantastique avec brio! Historique avec des personnages ayant réellement existé et avec des descriptions de l'époque d'une grande justesse. L'auteure s'est renseignée sur cette période, ses coutumes, la mode... Elle a tout décortiqué et cela donne du réalisme à l'histoire et permet une immersion complète dans le Londres de la Régence. Elle y ajoute une pointe d'occultisme avec la lutte contre les abuseurs, des créatures démoniaques présentent dans toutes les sphères de la société. Aristocratie et chasse aux démons, deux univers aux codes tellement différents et pourtant on se laisse porter par l'intrigue et les enjeux qui nous sont dévoilés tout au long du récit.

Avec ce premier tome, Alison GOODMAN pose le décor. Son écriture est très agréable et les pages défilent sans longueur. L'atmosphère est tantôt délicate, tantôt pesante et sombre. Le lecteur suit Lady Helen dans ses doutes, sa soif de vérité, sa course sans fin vers son avenir et les possibilités qui s'offrent à elle. On s'attache à ce personnage fort et courageux. Une héroïne comme on les aime avec des faiblesses qu'elle tente de surpasser.

Il est aussi question de la place de la femme dans une société misogyne à l’extrême. Helen ne veut pas d'un mariage enfin pas dans l'immédiat. C'est une jeune femme moderne, à l'esprit vif et peu encline à s'enfermer dans une vie de maîtresse de maison. Plus que tout, elle souhaite avoir le choix quand son quotidien lui est dicté par ses tuteurs et par sa condition. Alors quand s'ajoute des obligations dues à son statut de "Vigilante" et qui vont à l'encontre de l'étiquette, Lady Helen est prise entre l'excitation et les convenances...

Pour conclure, j'ai vraiment tout aimé dans ce roman. Les heures de lectures étaient tellement agréables. J'ai l'habitude de "rentrer dans les romans", de vivre l'action aux côtés des personnages... Dans le cas présent, l'immersion a été plus intense, plus profonde. En général je ne suis pas très bon public des descriptions trop poussées et du manque d'action mais là je dois avouer que je n'ai ressenti aucune longueur. J'ai trouvé le tout savamment dosé et  je n'ai qu'une hâte, y retourner! 

mercredi 21 septembre 2016

Marjane - tome 1 : La crypte

Titre : Marjane – tome 1 : La crypte
Auteur : Marie PAVLENKO
Éditeur : Pocket Jeunesse
ISBN : 9782266251310
Parution : mars 2015
A partir de 14 ans

Le mot de l'éditeur :

Les ninns ont bâti l’immense Résidence, cachée au coeur de Paris.
Qui sont ces ninns dont les hommes ne soupçonnent rien ?
Pourquoi Marjane est-elle obligée de fuir ce refuge où elle a grandi ? Quels lourds secrets va-t-elle découvrir ?

Mon avis :

Marjane, 17 ans, est une Ninn (plus couramment appelés "vampires"). Elle vit au sein de sa communauté, en plein cœur de Paris, dans une résidence dissimulée aux yeux du commun des mortels par des sortilèges ancestraux. La nuit où la résidence est attaquée, par des hommes lourdement armés et où son père est tué, l'édile (responsable de la résidence) fait accuser Marjane de haute trahison et du meurtre de son père. Avec Andras, son majordome gravement blessé et son corkan (chat ailé) Jack, Marjane doit fuir. Elle se retrouve dehors, dans une ville qu'elle ne connaît pas où il lui faut trouver un refuge et de l'aide de toute urgence...

J'avais déjà eu un gros coup de cœur pour le «Livre de Saskia» (Scrineo) et je dois dire que je ne suis pas déçu par cette nouvelle série où l'on retrouve un peu de sa précédente héroïne en quête de vérités sur ses origines. Rien à voir avec une énième histoire de vampires, Marie PAVLENKO nous plonge avec beaucoup de réalisme dans un Paris qui regorge de créatures fantastiques. Un bestiaire bien fourni qui fait toute l'originalité du roman. Que dire de Paris? Les descriptions de l'auteure lui donne vie et en font un personnage à part entière comme Barcelone dans "L'ombre du vent" (Carlos RUIZ ZAFON lgf). J'ai beaucoup aimé découvrir la capitale à travers la plume de l'auteure.

On se laisse vite prendre par l'histoire grâce à une écriture énergique, fluide et agréable. La construction des personnages et de l'intrigue est solide et Marie PAVLENKO fait suffisamment de révélations pour nous tenir en haleine jusqu'au bout. Elle pose de très bonnes bases pour ce qui s'annonce comme une excellente trilogie! Coup de cœur!!!

lundi 19 septembre 2016

Génération K - Marine CARTERON

Titre : Génération K
Auteur : Marine CARTERON
Éditeur : Rouergue
ISBN : 9782812611087
Parution : septembre 2016
A partir de 14/15 ans

Le mot de l'éditeur :

L'auteure des Autodafeurs nous livre une nouvelle trilogie empreinte de fantastique et d'action. Kassandre, Mina et Georg, tous trois un peu bizarres et révoltés, ont un point commun que la plupart des gens ignorent : un pouvoir terrifiant… D’un pensionnat luxueux en Suisse aux quartiers chauds de Naples, la traque commence car leurs dons sont convoités par de redoutables puissances.

Mon avis :

Il y a 20 ans, en Roumanie, dans un camp tzigane, "Celle qui écoute" annonce le réveil prochain du Maître après 150 ans d'absence. Elle prophétise également l'arrivée imminente d'une nouvelle génération de Génophores et les dangers qui les guettent. Nombreux sont ceux qui ambitionnent de s'emparer de leurs pouvoirs. 20 ans plus tard, trois jeunes aux origines très différentes se trouvent liés par un destin et un secret commun...

Un premier tome qui pose les bases de l'intrigue et présente les personnages. Nos trois Génophores (Il faudra attendre la suite pour rencontrer le quatrième) : Kassandre (Ka pour les intimes) la "Contessina" au langage fleuri, Mina sœur de cœur de Ka et fille de sa nourrice et Georges (Georg si vous ne voulez pas vous en prendre une) orphelin, recherchés par les Enfants d'Enoch, la mafia napolitaine, les tziganes et le Maître en éveil. Entre quêtes de pouvoirs et ambitions personnelles, on arrive à la fin du roman sans savoir à qui l'on peut se fier et nos trois héros en arrivent à la même conclusion.

Marine CARTERON a comblé toutes mes attentes avec ce roman fantastique sombre et prenant. J'avais déjà aimé l'idée de narration à la première personne avec Gus et Césarine donc je ne peux que valider à nouveau avec Kassandre, Mina et Georg. L'alternance des points de vue, des caractères et du style aussi, avec Mina qui tient un journal contrairement aux deux autres qui sont dans l'instant présent, donne du relief au récit et rend complètement accro! Une petite préférence pour Kassandre et Georg mais c'est sans doute à cause de la narration un peu différente avec Mina, qui semble plus effacée et du fait que j'ai eu plus de mal à cerner sa personnalité...

L’univers du roman est sombre, très sombre... Pas seulement à cause de Kassandre, mélomane adepte de metal. Il y a le contexte avec de nombreuses épidémies à travers le monde et l'éveil prochain du Vésuve qui ajoute à la tension ambiante. Les pouvoirs de nos trois Génophores sont puissants et peuvent être violents (tout comme leurs ennemies). Ils se manifestent sous forme de bêtes tapies aux fond d'eux. Le Maître qui en serait l'origine est entouré de mystères et on ne sait s'ils incarnent d'avantage la création ou la destruction.

Pouvoirs obscurs nés d'une créature primordiale, mythes, légendes et génétique, un mélange détonnant pour une lecture addictive! En refermant Génération K, je me suis dit : «Waouh c'était génial!» et après... «P*****!» (Kassandre sors de ce corps :p) «Il va falloir attendre l'an prochain pour la suite!» Bravo et merci Marine CARTERON.

vendredi 16 septembre 2016

L'accident - Yves GREVET

Titre : L'accident
Auteur : Yves GREVET
Éditeur : Syros
ISBN : 9782748521887
Parution : septembre 2016
A partir de 10 ans


Le mot de l'éditeur :

Il peut suffire d’un petit imprévu pour chambouler le cours du temps! 
Fantine a un secret. Chaque jour, elle prend un plaisir fou à dévaler à toute allure, sur son vélo, la route de campagne déserte qui mène au collège. Mais ce vendredi-là, elle manque de percuter le tracteur du vieux Jeanjean et atterrit dans le fossé. Fantine s’en sort bien, rien de cassé! Pourtant, à partir de cet instant, elle ressent une présence invisible jour et nuit à côté d’elle…

Mon avis :

Un roman en deux parties : la première où l'on suit Fantine, son accident de vélo et les jours qui suivent, plein de mystères ; La deuxième qui s'imbrique dans la précédente et fait la lumière sur les événements étranges et angoissants vécus par Fantine depuis ledit accident. Une histoire de voyage dans le temps et de relations de causes à effets...

Une collection pour jeunes lecteurs à partir de 10 ans. Des textes courts, futuristes, pour initier à la science fiction tout en amenant des réflexions sur le présent. Toujours agréable de retrouver la plume d'Yves GREVET après "Nox", "La fille qui sentait venir l'orage" et "U4 Koridwen". 

Yves GREVET

Yves Grevet est né en 1961 à Paris. Il est marié et père de trois enfants. Il habite dans la banlieue est de Paris, où il enseigne en classe de CM2. Les thèmes qui traversent ses ouvrages sont les liens familiaux, la solidarité, la résistance à l’oppression, l’apprentissage de la liberté et de l’autonomie. La trilogie Méto, qui l’a fait connaître, a été récompensée par 13 prix littéraires. Avec Nox, un grand roman d’aventures en deux volets, il a plongé ses lecteurs dans un bien sombre futur. Tout en restant fidèle à ses sujets de prédilection, Yves Grevet s’essaie à tous les genres : récits de vie (C’était mon oncle !, Jacquot et le grand-père indigne), roman d’enquête (Seuls dans la ville entre 9 h et 10 h 30) ou de politique-fiction (L’école est finie), et même une histoire à lire et à jouer (Le Voyage dans le temps de la famille Boyau)... (Source Syros)

Les évadés du bocal - Bruno LONCHAMPT

Titre : Les évadés du bocal
Auteur : Bruno LONCHAMPT
Éditeur : Sarbacane
ISBN : 9782848659091
Parution : septembre 2016
A partir de 14 ans

Le mot de l'éditeur :

Ils sont trois à s’évader de leur hôpital psychiatrique. Trois pieds nickelés soudés au chalumeau de leurs embrouilles paranoïaques, mais sacrément acharnés à vivre. Pourtant, entre Lisa, la superbe maniaco-délurée, Sandro, le jeune schizophrène halluciné, et Yves le papy rocker altermondialiste, pas grand-chose en commun à la base. Mis à part ce besoin vital de comprendre pourquoi la société travaille à les broyer chaque jour un peu plus. Et puis maintenant, il y a les autres patients de l’asile qui disparaissent sans laisser de trace, ce docteur Martinovic de plus en plus louche, la police qui les traque, et ce monde complètement barge où l’argent a tout écrasé, où on peut croire à tout, parce que tout est possible. Où sont les fous ? On ne sait plus.

Mon avis :

Lisa, Sandro et Yves sont déjà bien abîmés par la vie et leurs histoires, celles qui les ont amenés dans cet hôpital psychiatrique dans le service du Dr MARTINOVIC. Yves, ancien syndicaliste et adepte de la théorie du complot, a une idée très précise de ce qui se trame dans les hautes sphères de l'argent et du pouvoir et qui impliquerait leur psychiatre. Manque seulement des preuves... Alors, quand un de leur camarade, un de plus, quitte l'institut du jour au lendemain sans même un au revoir, Yves décide de passer à la vitesse supérieure. Avec Sandro et Lisa, il est grand temps de partir chercher ces preuves à l'extérieur. Les trois quittent leurs camisoles chimiques pour une enquête de haut vol. Ils sont survoltés, remontés contre cette société qui les assomme à coups de médocs et maintenant ils sont libres...

La plume énergique de Bruno LONCHAMPT nous fait vivre cette enquête à grande vitesse. De Paris à Marseille avant de partir pour la Drôme, suivez ces héros atypiques dans leurs délires (strip-tease, peur panique des chauves, paranoïa...). Avec des interludes qui nous en apprennent plus sur Lisa, Sandro et Yves, l'auteur parsème aussi le récit de graffitis en vers très engagés qui résonnent avec la thèse conspirationniste. C'est déjanté, ça fait réfléchir et j'ai aimé! La folie n'est après tout qu'une question de point de vue...

Bruno LONCHAMPT

Né à Paris en 1981, Bruno Lonchampt grandit en banlieue parisienne. À l’adolescence, il prend part à sa manière au mouvement Hip-Hop : tête la première. Le graph et le rap deviennent ses premières expressions artistiques. Il en garde une passion pour les images décalées, et la musicalité des mots qui donnent encore aujourd’hui le tempo de Bloc de Haine, publié dans la collection Exprim’. Après des études de commerce, il part vivre à Marseille, la ville de tous les paradoxes. Il y découvre le slam, mais aussi ce racisme décomplexé, lancinant, et explosif. Dix ans plus tard, il s’échappe du béton, et pose ses valises dans la Drôme. Depuis il a laissé de côté le marketing pour travailler dans une cité scolaire aux alentours de Valence, et pour écrire…

mercredi 14 septembre 2016

Eon / Eona - Alison GOODMAN


                              9782070623044             9782070623068

Titre : Eon et le douzième dragon / Eona et le collier des dieux
Auteur : Alison GOODMAN
Éditeur : Gallimard jeunesse
Parution : 2009-2011
A partir de 14/15 ans

Le mot de l'éditeur :

Sous l'autorité de son maître, Eon, 12 ans, s'est entraîné durement à manier le sabre et maîtriser les figures magiques. Il espère être choisi comme apprenti par l'un des douze dragons énergétiques qui protègent le pays – et acquérir ainsi, en devenant Œil du Dragon, un extraordinaire pouvoir. Mais Eon porte un dangereux secret. Il est en réalité Eona, jeune fille de 16 ans, déguisée en garçon. Si son secret est découvert, elle mourra. Plongée dans un monde flamboyant, plein de traîtrises, de fausses identités, d'alliances incertaines, de manifestations magiques, d'amitiés loyales, Eon est au cœur d'une lutte à mort pour le trône impérial. Avec l'aide de ses amis, trouvera-t-elle la force de combattre?

Mon avis :

Eon est l'un des douze candidats de l'année pour la cérémonie d'ascension du Dragon Rat. Un seul deviendra l'apprenti Œil du Dragon Rat et s'assurera un avenir prestigieux pour les vingt-quatre prochaines années. Douze garçons de douze ans qui sont tous capables de voir le Dragon Rat. Tous surentraînés dans un seul et même but. Mais Eon fait exception, et pas qu'un peu... Non seulement Eon a la capacité unique de voir tous les Dragons mais c'est aussi une fille de seize ans, Eona! Son maître brave tous les interdits en la présentant à la cérémonie mais la faculté exceptionnelle de vision qu'elle a lui laisse à penser qu'elle sera choisie pour devenir le prochain Œil du Dragon Rat. C'est donc travestie en garçon et droguée pour éviter ses menstruations qu'Eona se présente à la cérémonie de la dernière chance. L'enjeu est double, si elle est élue, pouvoirs et richesses pour elle et son maître. Si elle est démasquée c'est la mort assurée pour eux deux...

A sa sortie, "Eon et le douzième dragon" est aussi paru aux éditions de la table ronde. En effet, c'est un de ces romans qui plaira aux grands adolescents comme aux adultes. Pour ma part, j'ai eu un gros coup de cœur pour cette série qui se déroule dans une Chine impériale misogyne, où une jeune femme doit se battre contre elle-même et contre les autres pour trouver sa place. Dès les premières pages, on prend pitié pour ce jeune homme infirme qui est en réalité une jeune femme. Le risque de peine de mort qui pèse sur elle si son secret était découvert nous révolte d’emblée et on s'attache complètement à Eona, on a peur pour elle, on vit toute l'action à ses côtés. C'est un personnages très élaboré et pas le seul. Dame Dela, la dame de compagnie transsexuelle, et Ryko, le garde du corps eunuque, deviendront forcément vos chouchous!

Un roman qui en plus d'évoquer la place de la femme dans la société, parle d'acceptation de soi, de différences, d'amour et d'amitié mais aussi d'ambitions, de pouvoir, de trahisons et de complot. J'ai été transporté dans ce décor aux inspirations asiatiques, chinoises et japonaises, et même si l'action s'accélère tardivement, la mise en place de l'univers, de l'histoire et de l'intrigue m'a vraiment captivé! Et les qualités de l'écriture gomment très largement les sensations de longueur que l'on pourrait ressentir.

Même si la présence d’héroïnes dans la littérature ado s'est largement démocratisée après "Hunger Games" (édité un mois après "Eon"), Alison GOODMAN a elle aussi amplement réussi le pari avec ce diptyque fantastique que je conseille vivement aux amateurs du genre!

Alison GOODMAN

Née en 1966 en Australie, Alison Goodman vit à Melbourne avec son mari, Ron et leurs chiens Jack Russel Terrier, Xanderpup et Spikeyboy. Elle s'est vu décerner en 1999 une bourse d'écriture par l'université de Melbourne. Elle possède un Master ès Arts et anime des ateliers d'écriture avec des étudiants. Son premier roman, «Singing the Dogstar Blues» (1998) a reçu de nombreux prix et a été traduit dans plusieurs pays. Son roman policier «Killing the Rabbit» (2002) a été publié aux Etats-Unis en 2007. Paru en Australie en 2008 et applaudi par la critique, «Eon et le douzième dragon» a été vendu dans treize pays. (Source Gallimard Jeunesse)

mardi 13 septembre 2016

Le jeu du maître - James DASHNER

Titre : Le jeu du maître
Auteur : James DASHNER
Éditeur : Pocket Jeunesse
ISBN : 9782266247085
Parution : mars 2016
A partir de 14 ans

Le mot de l'éditeur :

Trois amis découvrent avec horreur que mourir dans leur jeu vidéo peut les faire mourir dans le monde réel. Ils sont engagés pour arrêter cette terrible manipulation. Quand le quotidien est sans intérêt, que les rêves n’existent plus, il reste la réalité virtuelle : comme la plupart des jeunes de son âge, Michael passe son temps sur le VirtNet, une plateforme tentaculaire à mi-chemin entre un jeu vidéo et un réseau social. Relié au serveur par des fils sensoriels, son cerveau baigne dans cet univers parallèle. Mais quand une série de suicides – bien réels, ceux-là – intervient dans le cadre du jeu, Michael et ses amis hackers doivent se rendre à l’évidence, effrayante. L’intelligence artificielle aurait-elle pris le pas sur la réalité ?

Mon avis :

Le VirtNet, est une plateforme numérique de réalité augmentée très populaire qui allie jeux vidéo et réseaux sociaux. Presque tout y est possible, faire la fête, jouer à des jeux de guerres rétro ou futuristes ou seulement échanger avec d'autres joueurs. Les gens cherchent à y vivre des sensations inédites et sans grandes conséquences sur le monde réel. En effet, même si l'on ressent la faim, la soif, la douleur ou la fatigue, un joueur se remet rapidement d'une mort atroce dans le VirtNet. Enfin ça, c'est la théorie. Michael, joueur brillant qui rêve de notoriété, est témoin d'un suicide bien réel dans le réseau. Cet acte désespéré et plusieurs autres sont imputés à Kaine, un programmeur de génie considéré comme un cyber-terroriste par la VNS (VirtNet Security). Michael et ses amis sont contraints par l'agent Weber de partir à la recherche de Kaine et de "la Doctrine de Mortalité"...

Une lecture en demi-teinte pour moi... J'ai beaucoup aimé l'univers proposé par James DASHNER, l'intrigue originale, le trio de joueurs très sympathiques avec la touche d'humour qu'il faut, apporté par Bryson, les chapitres courts et la révélation finale qui a été une grosse surprise! De nombreux points positifs et pourtant, malgré l'action omniprésente, j'ai trouvé certains passages ennuyants... Je m'explique : Les héros traversent le VirtNet et donc plusieurs univers bourrés de dangers différents et pourtant, j'ai trouvé de la répétition dans le récit et donc une certaine longueur... Pour la trilogie "Le labyrinthe", je trouvais le texte beaucoup plus fluide et la tension plus forte.

Donc plus de points positifs quand même et surtout une fin géniale qui donne tout de même très envie de lire la suite qui s'annonce aussi très différente... 

James DASHNER

James Dashner est né en 1972 en Georgie aux États-Unis. Il est l’auteur de nombreux romans fantasy pour la jeunesse : The 13th Reality, The Jimmy Fincher Saga, Leven Thumps, Fablehaven… Sa nouvelle série The Maze Runner, créée en 2009, devient rapidement un best-seller. (source Pocket Jeunesse)

jeudi 8 septembre 2016

Le copain de la fille du tueur - Vincent VILLEMINOT

Titre : Le copain de la fille du tueur
Éditeur : Nathan
ISBN : 9782092565223
Parution : septembre 2016
A partir de 14/15 ans

Le mot de l'éditeur :

Une histoire d'amour de Vincent Villeminot, à fleur de peau et les nerfs à vif! Charles vient d’intégrer un internat pour «gosses de riches», perdu au cœur des montagnes suisses. Avec Touk-E, son coloc, ils tuent le temps comme ils peuvent, allumant fausses révolutions et vrais incendies… jusqu’à l’arrivée de Selma. Elle est mystérieuse, solaire, solitaire… et fille d’un trafiquant de drogue en cavale.

Mon avis :

Plantons le décor. Dans les Alpes suisses un internat très sélect financièrement parlant où l'on rencontre Charles, fils d'un poète mourant et Touk-E fils d'un dictateur africain. Lorsque le second met le feu à sa chambre dès son arrivée, il se retrouve hébergé chez le premier. Tout semble les opposer et pourtant ils ne vont plus se quitter et faire les 400 coups ensemble en se moquant ouvertement des "gosses de riches". Lorsque Selma, une nouvelle pensionnaire originaire d'Amérique du Sud, fait son entrée, Charles tombe sous le charme. Mais comment aborder une fille aussi distante et secrète? Si votre père était un narcotrafiquant de renommé mondiale ne resteriez vous pas dans l'ombre? Selma a plus d'un secret à protéger…

Un roman très étonnant! J'ai été surpris à deux moments du livre mais je vous laisse découvrir par vous-même… Vincent VILLEMINOT se montre à la fois poète et dur. A côté d'une amitié profonde avec Touk-E naît une histoire d'amour très forte avec Selma. Cette histoire naissante a-t'elle un avenir? Les trois protagonistes sont aussi liés par un certain passif avec leur paternel. Le père de Charles, sur son lit de mort, ne s'est jamais ouvert à lui, la position politique de celui de Touk-E est très pesante sur son avenir et le père de Selma représente le danger. Amour, amitié, humour, aventure et mort sont au cœur de ce roman. Toujours fan!

mercredi 7 septembre 2016

Merlin - Cycle 1 - T.A. BARRON


        9782092539545             9782092539552            9782092539569


                           9782092539576             9782092539583


Titre : Merlin - cycle 1
Auteur : T. A. BARRON
Éditeur : Nathan
Parution : 2013-2014
A partir de 11/12 ans

Le mot de l'éditeur :

Le plus grand magicien de tous les temps! Rejeté par l'océan, un garçon s'éveille sur une plage du pays de Galles. Il ne se souvient de rien, ni de son nom, ni de sa famille. Mais il est déterminé à découvrir qui il est - et d'où lui viennent ses mystérieux pouvoirs. Ses pas le mènent vers une île enchantée, une terre étrange dont le destin est étroitement lié au sien...

Mon avis :

Merlin, l'enchanteur le plus puissant que le monde ait connu. Cet être hors du temps dont les exploits nous sont contés dans de nombreux livres, films et dessins animés. Une véritable légende, pilier du mythe du roi Arthur et de ses chevaliers de la table ronde. Un grand barbu sans âge dont on ne sait en réalité que peu de choses sur ses origines... C'est le pari que prend T.A. BARRON. Celui de nous conter la jeunesse d'une des plus grandes légendes. Un cycle entier de cinq livres y est consacré. Et lorsque vous serez bien installés au coin du feu, notre conteur pourra commencer le récit d'un jeune homme en quête de son identité, de son passé...

Un enfant amnésique est retrouvé sur une plage à sept ans avec une femme qui prétend être sa mère. Cinq ans plus tard, le jeune Emrys se découvre des pouvoirs magiques dans un accident qui lui fera perdre la vue en lui apportant de nombreuses questions et autant de doutes quant à l'origine et à la bienfaisance de cette magie qui coule dans ses veines. Suivez Emrys dans une quête initiatique qui lui apportera bien plus que les réponses escomptées et un nouveau nom. Des rencontres, bonnes ou mauvaises, des amitiés et des alliances mais surtout un ennemi de taille.

La dualité bien/mal est très présente dans le récit où il est beaucoup question d'amitié, de dépassement de soi et de sagesse. Car avant de devenir le Merlin bon, sage et puissant qui reste dans nos mémoires, Il a été, comme nous tous, un enfant, un ado, un apprenti de la vie. On ne naît pas enchanteur, on le devient!

Un premier cycle qui a éveillé de nombreuses passions pour la lecture et une série qui se poursuit avec une trilogie qui fait la part belle aux dragons et en particulier à Basile, le dragon d'Avalon. Mais je ne vous en dirai pas plus avant d'avoir lu le dernier tome paru début septembre...

T. A. BARRON

T.A. Barron a grandi dans un ranch du Colorado, aux Etats-Unis. Dans une première vie, il a beaucoup voyagé à travers le monde. Il a voulu se mettre à l'écriture, mais n'a pas réussi à trouver d'éditeur pour son premier roman. Il s'est donc tourné vers le monde des affaires, où il a évolué avec succès...En 1989, il a annoncé à ses associés qu'il retournait dans le Colorado pour devenir écrivain et s'engager dans la protection de l'environnement. Depuis, il a écrit plus d'un vingtaine de livres, des romans pour petits et grands. Il a remporté plusieurs prix. En 2000, il a créé un prix récompensant chaque année vingt-cinq jeunes gens pour leur implications sociale ou environnementale : Le Gloria Barron Prize fort Young Heores. (Source Nathan)

mardi 6 septembre 2016

Les Géants - Benoît MINVILLE

Titre : Les Géants
Éditeur : Sarbacane
ISBN : 9782848657561
Parution : novembre 2014
A partir de 14 ans

Le mot de l'éditeur :

Ça se passe sur la Côte Basque. Les Géants, ce sont eux : Marius, le fils, surfeur, son besoin d’ailleurs. Auguste, le père, marin pêcheur, cramponné à la vie qu’il s’acharne à offrir à ses enfants. La sœur, Alma, qui veut exister dans cette famille patriarcale… et qui cache à tous son idylle avec Estéban, ami d’enfance de Marius ; sa famille à lui s’accroche dans un mobil-home à l’année. Et d’un père à l’autre, d’un fils à l’autre, les deux clans se serrent les coudes. Tous là, unis dans cette région brute, irréductibles. Soudain, la vague arrive. César, le grand-père de Marius, revient d’entre les morts ; et avec lui, de lourds secrets couvés comme un trésor de guerre…

Mon avis :

Le Pays basque et ses paysages côtiers, le surf, le soleil et la fête! L'océan à perte de vue qui fait rêver les plus jeunes. Un décor de carte postale dans lequel Benoît MINVILLE nous invite à faire la connaissance de deux familles unies dans la joie comme dans les coups durs. Un roman rythmé par les non-dits, nombreux. Que ce soit la gêne d'un père qui voit grandir sa fille ou d'un autre qui éprouve de la honte et de la colère depuis que son fils a été diagnostiqué autiste. Des non-dits entre deux amis, comme frères, l'un qui rêve d'ailleurs et l'autre de sa sœur... Tous sont concernés, certaines vérités ne sont pas bonnes à dire ou en tout cas pas faciles à dire... Avec l'arrivée de César, le père d'Auguste, c'est un secret de famille bien gardé qui risque de détruire, comme une lame de fond, tout ce qui a été construit jusque-là...

Un roman intense. J'ai retenu mon souffle à plusieurs reprises sur la fin. Cette force mise dans les mots est surprenante. L'écriture de Benoît MINVILLE est magique! Elle décuple tout : les sentiments, l'action et la tension, avec des personnages qui ont tous leur place dans le récit. Ces deux familles tellement réalistes, tellement vivantes. Des personnages charismatiques, des relations puissantes à l'image de l'amitié de Marius et Esteban ou encore de la relation amoureuse de ce dernier avec Alma et sa profonde affection pour Bart, son jeune frère autiste. C'est un roman addictif, fort, puissant, GÉANT!!! Impossible de le lâcher avant de l'avoir terminé.

Dire que j'ai failli passer à côté de ce sublime roman... Merci Nancy pour le conseil! Après "Dans le désordre", de Marion BRUNET, un nouveau coup de cœur pour un titre de la collection X' et une très grosse envie de lire d'autres romans de l'auteur...