lundi 25 février 2019

Strong Girls Forever - Tome 1 - Holly BOURNE

Titre : Strong Girls Forever : Comment ne pas devenir cinglée
Auteur : Holly BOURNE
Éditeur : Nathan
ISBN : 9782092577516
Nombre de pages : 460
Parution : février 2018
A partir de 14 ans

Le mot de l'éditeur :

Dans le Club des Vieilles filles (comprendre : filles indépendantes et fières de l’être!), elles ont 17 ans et elles sont trois… Lottie, belle brune qui collectionne les garçons autant qu’elle les fait fuir par son intelligence. Amber, la pétulante rousse qui complexe de sa taille de girafe… et Evie. Evie a des crises d’angoisse qui l’obligent à se laver les mains 60 fois par jour et qui lui ont gâché la vie pendant des années. Aujourd’hui, elle ne rêve que d’une chose : devenir enfin «normale»! Lycée, fêtes, copines… et un premier petit copain normal, est-ce trop demandé?

Mon avis :

J'ai quand même mis un certain temps avant de comprendre que ce livre n'était pas fait pour moi... J'ai pourtant apprécié le personnage principal, Evie, qui lutte contre ses tocs. Un aspect des plus intéressants dans ce roman. La voir tenter de gérer ses angoisses au quotidien, vivre cette maladie à travers la narration de son point de vue. C'est un personnage très attachant mais à côté de ça, j'ai eu beaucoup de mal à rester dans le récit, à m'y accrocher... Pas faute d'avoir essayé mais le deuxième thème abordé par Holly BOURNE m'a complètement repoussé. 😩

évoquer le féminisme est pourtant intéressant et la prise de conscience essentielle mais à mon avis, ce combat ne doit pas se jouer contre la gent masculine mais avec. Ici les garçons sont loin d'être mis en valeur, stéréotypés à l'excès. C'est probablement la première fois que je tombe sur un roman aussi "genré" et ça m'a poussé à abandonner ma lecture.  Et pourtant, des "Strong Girls", je suis certain qu'on en connaît toutes et tous! Vu les notes sur Livraddict et Babelio, nul doute qu'il trouvera son public mais probablement pas loin des 100% féminin... 🚺 (regrets) 

Votre avis m'intéresse...

Holly BOURNE

Holly Bourne est une jeune femme pétillante qui aime les comédies musicales, Harry Potter, la musique rock, le vin rouge… et le féminisme. Beaucoup le féminisme. Elle a longtemps été journaliste et responsable du courrier des lecteurs sur un site dédié aux adolescents. Sensibilisée aux problématiques des jeunes femmes d'aujourd'hui, elle a eu envie de les mettre en fiction avec Strong girls forever. Elle est devenue une porte-parole incontournable de la cause féministe en Grande-Bretagne. Son message? «Votre voix compte, vous n'avez pas à demander la permission pour crier votre opinion sur les toits.» (source Nathan)

Page Facebook (en anglais)

lundi 18 février 2019

Les Mange-rêve : L'enfer blanc - Jean-Luc LE POGAM

Titre : Les Mange-rêve - Livre 1 : L'enfer blanc
Éditeur : Slalom
ISBN : 9782375541524
Nombre de pages : 380
Parution : août 2018
A partir de 15 ans et +++

Le mot de l'éditeur :

2034. Cerclée d’un mur électromagnétique infranchissable, l’Europe est devenue un univers carcéral glaciaire où les ordinateurs du pouvoir programment des hivers sans fin où les températures avoisinent régulièrement -50°. Dessinateurs, peintres, musiciens, comédiens, danseurs, écrivains, photographes, journalistes, tous sont pourchassés par les Brigades Mange-Rêve dont les rafles se font de plus en plus fréquentes et de plus en plus violentes. Un soir, fuyant leur cours de guitare qui a tourné au drame, Iwan et Thibault, deux adolescents pensent avoir échappé au pire. Mais le cauchemar les poursuit jusque chez eux où ils découvrent que leurs parents ont disparu! C'est alors que leur amie de toujours, Mélanie, leur confie qu’elle soupçonne son beau-père d’appartenir aux BMR.

Mon avis :

Premier roman pour les plus grands que je lis chez Slalom et il devrait y en avoir plus!!! 😁 Plus qu'une dystopie, un roman d'anticipation! Effrayant par cette impression de justesse, difficile de ne pas penser un seul instant que Jean-Luc LE POGAM nous présente un avenir tout à fait possible, une Europe crédible... Les parallèles avec notre Histoire et même notre actualité, permettent une réflexion sur l'avenir que nous voulons pour nous, et pour les générations futures... Qu'adviendra-t-il si rien n'est fait? Cette lecture a fait remonter le souvenir de celle de "La Brigade de l’œil" de Guillaume GUERAUD aux éditions du Rouergue. Un autre roman du genre, que je vous recommande chaudement!

On en revient toujours au même fondamentaux, la connaissance est une arme, un véritable danger, potentiellement le plus grand face au totalitarisme. C'est à ce titre que le Président Vladimir Bogdich s'en prend à la culture. Les BMR, Brigades Mange-Rêve mènent la répression avec violence et fermeté. Ceux qui veulent un roman d'aventure ne resteront pas sur leur faim car une fois démarré, l'auteur ne s'arrête plus et n'épargne rien à nos jeunes héros. Des adolescents qui ne sont pas vraiment seuls face aux dangers et c'est un vrai plus pour moi car j'ai adoré les personnages de Ivon et Jack!!! Face aux BMR, il est clair que Mélanie, Thibault et Iwan n'auraient pas fait long feu ou sans aucune crédibilité.

Je conseille Les Mange-Rêve aux ados et à leurs parents, aux jeunes adultes férus d'actions et de réflexions sur la place de l'art et de la culture dans notre société. Un petit plus pour les amoureux de la mer qui auront un petit avantage sur le vocabulaire utilisé (Jean-Luc LE POGAM est breton 😉). Un aspect très original du roman avec les cataskis, sorte de catamarans sur skis. Couvrez-vous bien et partez à l'aventure dans une Europe piégée dans un hiver sans fin... Deuxième tome annoncé début 2019 : Hâte!!!

Votre avis m'intéresse...

Jean-Luc LE POGAM

Né à Brest, Jean-Luc LE POGAM, passionné de voile et de musique, s’inscrit très tôt dans un cursus pour le moins hétéroclite : tour à tour banquier repenti, journaliste/critique de rock et bande dessinée, enseignant, attaché de presse de festivals, membre de l’organisation du festival BD Quai des Bulles de Saint-Malo, auteur-scénariste-metteur en scène d’une quinzaine de pièces pour le théâtre jeunesse, il coécrit Monnaie de singe avec Jean Failler (Mary Lester) en 2005 et publie Bob le Loup chez P'tit Glénat, illustré par Ronan Badel.
Aujourd'hui, il vit et écrit en Bretagne. Il participe durant l’année à de très nombreux salons du livre. (source Lisez!)


jeudi 14 février 2019

Un jour une étoile - Jean-Luc MARCASTEL

Titre : Un jour une étoile
Éditeur : Gulf stream
ISBN : 9782354886691
Nombre de pages : 242
Parution : février 2019
A partir de 14/15 ans

Le mot de l'éditeur :

Saru vit avec son clan à M’martre, une cité en ruines en proie aux guerres intestines. Le jour où son frère, ayant atteint ses 6 000 matins, est emmené par les maraudeurs, ces gros monstres de fer redoutés par tous et qui surgissent de nulle part, Saru perd tous ses repères. Au même moment, une capsule tombe du ciel avec en son sein deux êtres vêtus d’une armure de métal. L’une d’elle, à la voix d’ange et à la silhouette hors du commun, bouleverse totalement Saru. Ce dernier apprend petit à petit à connaître celle qu’il appelle «sa fée de métal» et comprend qu’il a vécu jusqu’à présent dans un gigantesque leurre. Commence alors une quête dans les entrailles d’un incroyable vaisseau qui en apprendra bien plus aux deux protagonistes sur eux-mêmes et sur l’Humanité.

Mon avis :

A l'image du titre sur la couverture, un roman brillant! Je ne pouvais pas manquer le nouveau roman de ce très cher Jean-Luc MARCASTEL, ce conteur né, le seul que j'entends me raconter ses histoires... Nous sommes peut-être plusieurs dans ma tête mais c'est bien sa voix qui m'a emporté dans ce space opéra, qui m'a raconté l'aventure de Saru et Maïa... La rencontre de deux êtres que tout oppose. L'un guerrier, une force de la nature, l'autre, silhouette exquise, fée de métal mystérieuse. Une quête à la vie à la mort va les unir dans l'immensité de l'espace... 

"Sensualité", "espoir", "humanité"... Je serais bien en peine de vous décrire ce roman en trois mots. Jean-Luc MARCASTEL y a mis bien plus que ça, probablement toutes ses tripes et ça se ressent! C'est un pur roman SF, un space opéra, un roman d'action, d'amour aussi. Si ce dernier point à plutôt tendance à m'agacer en général, je me surprends à écrire qu'il est essentiel ici. Difficile de vous expliquer le pourquoi du comment sans gêner votre lecture donc j'ai envie de dire faites moi confiance si vous aimez la SF et que le résumé de l'éditeur vous fait envie. L'auteur rend un vrai hommage au genre et le résultat ne peut que plaire. 😍

C'est aussi une lecture forte en émotion, absolument exquise!!! C'est ce qu'il en reste une fois terminé. Comment vous dire que je n'aurais pas parié sur ce résultat? J'ai été tellement surpris par certains passages, énervé des fois, mais tout s'explique, tout s'emboîte parfaitement sous la plume experte de l'auteur! Je vous invite vraiment à ne pas vous arrêter sur des impressions en cours de route, poussez votre lecture pour en savourer tous les arômes... Si vous n'avez jamais rencontré Jean-Luc MARCASTEL, sachez que le Monsieur vaut aussi le détour. Un grand maître de la dédicace que j'ai hâte de croiser à nouveau dans un salon pour voir ce qu'il nous a prévu pour ce nouveau roman. 😁

Votre avis m'intéresse...

samedi 9 février 2019

Tant que durent les rêves - Roland FUENTES

Titre : Tant que durent les rêves
Auteur : Roland FUENTES
Éditeur : Syros
ISBN : 9782748526189
Nombre de pages : 270
Parution : février 2019
A partir de 13 ans

Le mot de l'éditeur :

Qu’est-ce qui donne à certains d’entre nous la force de croire en soi et de se surpasser? Nathan fait de la natation en compétition, il s’entraîne sans relâche, mais depuis quelque temps le doute s’immisce en lui, la peur de ne pas réussir. Un matin, il se réveille dans la peau d’un fantôme, spectateur impuissant de son pire cauchemar : le vrai Nathan de chair et d’os vient d’arrêter la natation, il est en train de saccager sa vie. Il va alors rencontrer le fantôme d’Alicia, qui a renoncé à devenir écrivaine...

Mon avis :

Roland FUENTES parle du doute et de la peur à l'approche d'une compétition ou face à un échec. Cette bête qui prend de plus en plus de place au creux de l'estomac, se fait plus pressante avec pour seul objectif, pousser à l'abandon pur et simple! Nathan s'apprête à passer des sélections déterminantes pour sa future carrière dans la natation. Au moment ou la bête redouble d'énergie, ses repères s'effondrent en même temps que ses rêves...

Roland FUENTES a découpé son roman en trois parties. La première introduit les personnages et leurs situations avant l’événement qui fera de Nathan un fantôme. Si l'ensemble du récit m'a beaucoup plu, j'ai trouvé le découpage déséquilibré avec une première partie un peu trop longue à mon goût. "Vivant" a-t-il suffit à m'habituer à un rythme effréné? 😜 Passé ce point négatif, l'originalité de l'histoire prend le dessus et le message adressé aux lecteurs gagne en relief et en intensité. L'auteur ne s'arrête pas aux compétitions sportives, il pointe du doigt tous les rêves et nous offre des images pertinentes comme celle de la mue...

Une invitation à se remettre en question perpétuellement, à composer avec ses doutes et ses peurs plutôt qu'à vouloir les faire taire à n'importe quel prix. Des nuances aussi car tous les rêves ne sont pas réalisables ou même la meilleure chose qui pourrait arriver... Nous parlons d'un âge où toutes et tous n'ont pas toujours le recul nécessaire pour savoir ce qui est bon ou non... C'est grâce à ces petites subtilités que je peux dire que l'auteur traite son sujet avec intelligence et en essayant d'être le plus complet possible. Ce nouveau roman m'a agréablement fait penser à deux titres parus l'an dernier : "Libérez l'ours en vous" (Carole TREBOR) et "Signe particulier : transparente" (Nathalie STRAGIER). Je ne peux que vous le recommander! 😉

Votre avis m'intéresse...

mercredi 6 février 2019

La brigade des chasseurs d'ombres - Tome 1 : Wendigo - Chrysostome GOURIO

Titre : La brigade des chasseurs d'ombres - Wendigo
Éditeur : Sarbacane
ISBN : 9782377311972
Nombre de pages : 408
Parution : février 2019
A partir de 15 ans et +++

Le mot de l'éditeur :

Dans le Parc de la Mauricie, au Québec, Hugues et Lazare, deux gardes forestiers, sont attaqués par des bêtes qui pourraient passer pour un ours et un loup… s’ils ne se tenaient pas sur leurs pattes arrière – sans parler de leur état de décomposition avancée! Menant l’enquête, ils se tournent vers le vieux Jack, le grand-père de Hugues, descendant du peuple indien metiikamek. Par son entremise, ils vont découvrir que le monde moderne n’est pas aussi lisse qu’il y paraît, et que la Terre est l’enjeu d’une foule d’abominations qui rêvent d’en prendre le contrôle… L’un d’eux, le Wendigo, Celui qui marche sur le vent, est d’ailleurs tout près d’y parvenir.

Mon avis :

Le retour d'Yit'hakw'a, celui qui marche sur le vent, n'a jamais été aussi proche. Celui qui en des temps très reculés, s'est vu emprisonner par la main noire des Très Anciens, a soif de vengeance et de destruction. Sa libération signera la fin de tout. Sentant son appel, les créatures de la nuit se rassemblent pour accomplir les desseins de leur maître. Seuls quelques initiés, descendants de leurs premiers ennemis, peuvent se dresser contre eux. Sauront-ils déjouer les plans du terrible Wendigo? 

Dans la lignée de Héros (Benoît MINVILLE) et Le Gouffre (Rolland AUDA), la collection Exprim' s'enrichit aujourd'hui d'un nouveau roman fantastique pour les plus grands (âmes sensibles s'abstenir 😈). A peine reçu, dévoré et digéré en une seule bouchée. 😋 En même temps, il faut dire que j'avais les crocs depuis près d'un an que j'en avais entendu parler! Chrysostome GOURIO m'a donc régalé, c'est le mot, avec ses chasseurs d'ombres. Un groupe pour le moins hétéroclite avec un chaman et son disciple, un nain schizophrène adepte de gros calibres, un professionnel des combats clandestins etc. 

Si Lazare et Hugues sont les personnages centraux, l'auteur donne aux autres juste ce qu'il faut pour les rendre intéressants et nous donner très envie de les retrouver dans de nouvelles aventures. Je pense particulièrement à Manu, Lonis et Ézékielle qui sont bien badasses chacun dans leur style!!! Alors que le rythme est plutôt soutenu, Chrysostome GOURIO prend aussi le temps (à raison) de développer les légendes et l'Histoire autour des monstres et des chasseurs. De quoi ancrer La brigade des chasseurs d'ombres dans le temps et faire de ce premier tome, un démarrage parfait! 😎

Votre avis m'intéresse...

Chrysostome GOURIO

Chrysostome Gourio est né à Nice, où il a entamé des études de philosophie, qu’il a poursuivies à Tours avant de les terminer à Paris. Il a enseigné en lycée agricole, puis s’est tourné vers la librairie. Après avoir conseillé des ouvrages de sciences humaines pendant 10 ans, il est désormais interprète en langue des signes à Toulouse. Il a notamment commis deux polars philosophiques (Flicosophes, Feel éditions et Le crépuscule des Guignols, Baleine). Il a enfin publié dans la collection Pépix un roman aussi drôle qu’effrayant, Rufus le fantôme ou la grève de la mort, qui a dépassé les 4 000 exemplaires de vente. La Brigade des Chasseurs d’ombres est son premier EXPRIM’. (source Sarbacane)