samedi 15 juin 2019

Comment je suis devenue un robot - Nadia COSTE

Titre : Comment je suis devenue un robot
Auteur : Nadia COSTE
Éditeur : Syros
ISBN : 9782748526301
Nombre de pages : 202
Parution : mars 2019
A partir de 10/11 ans et +++

Le mot de l'éditeur :

Quand on grandit, notre corps change, parfois plus vite qu’on ne le voudrait… Pour Margot, c’est encore plus compliqué. Victime d’un accident alors qu’elle traversait la rue, elle se retrouve avec une main et un pied artificiels qu’elle a du mal à accepter. Mais sa meilleure amie Ambre, toujours impertinente et combative, refuse de la laisser s’apitoyer sur son sort. Personne n’a un corps parfait, chacun a le droit de s’aimer comme il est!

Mon avis :

Nadia COSTE nous offre un récit intimiste à deux voix. Celles de deux filles, deux collégiennes, deux meilleures amies. En quatrième, Margot et Ambre ont l'âge du changement, des transformations pas toujours faciles à accepter. Alors quand Margot, victime d'un chauffard, se fait amputer d'une main et d'un pied, le rapport au corps est bouleversé. Autant pour celle qui doit se reconstruire, accepter de perdre l'équilibre pour en retrouver un autre, que pour celle qui n'ose plus mettre ses problèmes sur la table estimant qu'elle n'en a plus le droit...

Le chêne reste bien droit, fermement ancré au sol, alors que moi, je ne peux plus tenir debout.

Nadia COSTE n'écrit jamais deux romans identiques et encore une fois, je suis admiratif devant le résultat! Avec Ambre et Margot, elle s'adresse à tout le monde! Elle traite aussi bien de l'acceptation du corps dans le cadre ou non d'un handicap. La scène du Louvre est juste parfaite! Elle ne tombe pas dans le pathos mais éveille notre empathie. Dans le cas de Margot, elle nous fait passer par toutes les étapes du deuil car c'est une partie d'elle même qu'elle a perdu dans ce terrible accident. Au début, elle en est presque détestable tant sa colère, incontrôlée, semble injustifiée envers les personnes qui la soutiennent. Elle finit par devenir un robot...

Devenir un robot est une bonne méthode pour affronter tout ça.

Le robot est synthétique, dénué d'émotion, de sentiment. Comme extérieur à son propre corps. C'est le choix que fait Margot pour échapper à sa souffrance. Et en attendant des jours meilleurs, c'est son entourage qui devra relever le défi de redonner un sens à sa vie, croire en un avenir et l'aider à s'accepter telle qu'elle est : Margot 2.0! Encore un joli roman chez Syros, à mettre entre toutes les mains car chacun à le droit de s'aimer comme il est!

Votre avis m'intéresse...