samedi 14 juillet 2018

Piège à la Bastille - Catherine CUENCA

Titre : Piège à la Bastille
Éditeur : Nathan
ISBN : 9782092575772
Nombre de pages : 300
Parution : juin 2018
A partir de 13 ans

Le mot de l'éditeur :

Paris, juin 1789. Gabriel, jeune apprenti imprimeur, est heureux : il s'apprête à demander la main de son amoureuse Virginie à son père, l'imprimeur qui l'emploie. Or on l'accuse d'être l'auteur d'un pamphlet injurieux contre la reine! Le voilà arrêté et embastillé. Le pire, c'est qu'il a bel et bien imprimé ce pamphlet… sous la contrainte. Du fond de son cachot, alors que tout le désigne comme coupable, il ne peut prouver son innocence. Il n'a d'autre choix que de s'évader. Mais peut-on seulement s'évader de la terrible Bastille?

Mon avis :

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman. Déjà par son côté historique avec à la toute fin, des notes de Catherine CUENCA qui nous indique ce qui est tiré de son imagination et ce qui ne l'est pas, ensuite par l'intrigue et les personnages qui la portent. Je trouve déjà très original le contexte alors savoir que tant d’éléments méconnus sont véridiques est une vraie valeur ajoutée à mon avis. On sent d'ailleurs que l'autrice s'est bien renseignée sur l'époque, et chose plus surprenante, sur la célèbre prison et son fonctionnement. Jamais je n'aurais imaginé ce qu'elle nous apprend sur les conditions de détentions que je pensais romancées ici... Surtout ne passez pas à côté de la carte et des notes de l'auteur, vous ne serez pas déçus! 😉

C'est aussi un roman agréable à lire par sa construction. Les événements s'enchaînent en alternant régulièrement la narration. Catherine CUENCA sait nous rendre les personnages très vite attachants. Un combat pour la liberté d'expression et contre l'injustice nous parle forcément et c'est avec avidité que l'on tourne les pages pour connaître leur destin. Des personnages très réussis : Gabriel, l'embastillé, Virginie, sa fiancée, et Aglaé l'intrigante... 

Gabriel est bien sur au cœur du récit mais le danger comme l'aide qu'il peut recevoir viennent de l'extérieur et sont représentés par ces deux femmes qui font preuves de beaucoup de forces dans leur quête respective. L'une pour faire libérer son cher et tendre, l'autre pour le faire disparaître afin de sauver sa peau. A une époque où la place de la femme n'était pas la plus enviable, l'autrice lui donne plusieurs rôles essentiels, même entre les murs de la forteresse avec Rosette. 

Vivre les dernières semaines qui ont précédé le 14 juillet 1789 donne une saveur particulière à la lecture. La tension entre royalistes et tiers état augmente en même temps que le sort de Gabriel devient de plus en plus incertain. La date si symbolique approche et le lecteur retient son souffle. Le show est assuré par l'autrice qui nous offre la fameuse prise de la Bastille vue de l'extérieur mais aussi de l'intérieur... Une manière très agréable de se replonger dans l'Histoire et de se souvenir des combats pour la liberté d'expression...

Votre avis m'intéresse...


Bon 14 juillet à toutes et à tous!
   

Catherine CUENCA

Née à Lyon en 1982, j'écris dès l'enfance et me passionne très tôt pour l'Histoire. Mon premier roman historique pour la jeunesse, la Marraine de guerre, paraît en 2001 chez Hachette. Il rencontre aussitôt un grand succès et intègre la sélection d'une dizaine de prix littéraires jeunesse. Après une licence d'Histoire, je travaille quelques années en bibliothèque tout en continuant à écrire des romans jeunesse ayant pour cadre différentes périodes historiques et, souvent, une bonne dose de fantastique. Plusieurs d'entre eux sont salués par des prix, en France et à l'étranger. Aujourd'hui, je vis toujours en région lyonnaise, où j'exerce le métier d'écrivain à temps plein depuis 2010. (source site de l'autrice)


mardi 10 juillet 2018

Les Collisions - Joanne RICHOUX

Titre : Les Collisions
Auteur : Joanne RICHOUX
Éditeur : Sarbacane
ISBN : 9782377310739
Nombre de pages : 288
Parution : avril 2018
A partir de 15 ans

Le mot de l'éditeur :

Gabriel et Laetitia entrent en Terminale Littéraire. Lui, il est brumeux et arrogant. Elle, elle est fière comme pas possible et cleptomane. Eux, ils s’ennuient royalement, et ils ont comme une envie de le faire payer à tout le monde… Ça tombe bien : cette année, ils vont étudier Les Liaisons dangereuses., Forcément, ça va leur donner des idées… Acoquiner Solal et Ninon, par exemple. Rendre fou Dorian, l’ex de Laetitia, à l’aide de théories du complot. Et puis Gabriel, il pourrait tenter de décrocher un rencard avec Mademoiselle Brugnon, la prof d’Arts Plastiques. Bref : Valmont et Merteuil ont trouvé leurs proies., Tout est en place. À deux doigts d’exploser.

Mon avis :

L'ange Gabriel et la Marquise au regard banquise s'ennuient terriblement... Quoi de mieux pour les divertir qu'un jeu de manipulation tout en perversion : Dévergonder deux puceaux, rendre parano un esprit fragile, pousser à la faute une enseignante... Quelques idées de défis qui devraient les motiver à se surpasser en cette dernière année de lycée. Marquer les esprits avec un exploit «dont se souviendront les générations futures». Mais attention à ne pas aller trop loin. a trop jouer avec le feu on finit par se brûler les ailes...

🚨💖 Alerte coup de cœur 💖🚨

Avoir adoré "Les collisions" fait-il de moi un fou? Un sociopathe en puissance? C'est peut-être une question que vous vous poserez après avoir tourné la dernière page (après un petit temps de digestion nécessaire pour certain)... Personnellement, je suis fan, du premier chapitre aux deux dernier mots. De la naissance de l'idée pour le moins tordue de revisiter "Les liaisons dangereuses", aka "Les Collisions" ici, au dénouement très théâtral de cette pièce en trois acte.

J'étais déjà séduit avec "Marquise", un roman déjanté, Rock'n Roll 🎸 (voir hard rock) et vraiment très surprenant. Là, je suis sur le cul! Joanne RICHOUX va bien plus loin avec un casting exceptionnel! Des personnages finement travaillés, sauvagement malmenés, par la vie, leurs envies que dis-je leurs désirs. Que l'on se penche du côté des éminences grises ou de leurs marionnettes, tous sont victimes d'un désir. Celui d'exister, de vibrer, de se sentir vivant, regardé, aimé. Un désir qui facilite la manipulation et pousse à aller toujours plus loin quels que soient les risques...

Comme nous le montre si bien cette couverture "illustration-broderie" (Claudine DEVEY), l'intrigue n'est pas cousue de fil blanc! Attendez-vous à du lourd, du très lourd. A être bousculé, à entrer en collision avec de nombreuses émotions portées par une plume à la fois incisive et subtile... sublime! Et surtout, coup de cœur ou non, attendez-vous à cette surprise que l'on éprouve à prendre du plaisir en lisant "Les Collisions". Bravo Joanne RICHOUX, BRAVO! 👏

Votre avis m'intéresse...

lundi 9 juillet 2018

🎁 Jeu-concours de l'été 🎁


Le résultat est sans appel, vous êtes une écrasante majorité à lire un roman avant d'aller voir son adaptation au cinéma. Tant mieux pour vous puisqu'il faudra encore attendre avant la sortie au cinéma, du livre que je vous propose de remporter dans ce nouveau jeu-concours estival 🌞😎

Inscrivez-vous sur ma page Facebook pour participer au tirage au sort et tenter de gagner un exemplaire du roman phénomène "The Hate U Give" de Angie THOMAS aux éditions Nathan (lire en live).

Pour participer, rien de plus simple et la plupart connaissent déjà les trois étapes indispensables :
Aimez la page Facebook "L'éternel Ado".
Partagez la publication (SVP, pensez à identifier L'éternel Ado pour me faciliter le suivi. Merci! 😉).
Likez la publication.
(🚨Attention, seuls les participants qui rempliront les trois conditions listées ci-dessus seront inscrits! 🚨)
J'offrirai (jeu non sponsorisé) à la personne tirée au sort le roman mis en jeu*.
Fin des participations le vendredi 13 juillet 2018 à 20h00!

🍀Bonne chance!🍀

*Pour des raisons budgétaires évidentes, le lot ne pourra être expédié qu'en France métropolitaine. Merci de votre compréhension.

mercredi 4 juillet 2018

BOOM - Julien DUFRESNE-LAMY

Titre : BOOM
Éditeur : Acte Sud Junior
ISBN : 9782330096854
Nombre de pages : 112
Parution : avril 2018
A partir de 14/15 ans

Le mot de l'éditeur :

Etienne était l’ami fêtard, l’incorrigible. Timothée, le garçon bien éduqué aux drôles de tics - il disait boom tout le temps. Une belle aventure de trois ans jusqu’à ce voyage scolaire à Londres. Jusqu’à ce que Timothée soit fauché par un fou de Dieu sur le pont de Westminster. Depuis la tragédie, Etienne cherche les mots. Ceux du vide, de l’absence. Etienne parle à son ami disparu en ressassant les souvenirs, les éclats de rire. Un monologue pudique et fort sur la culpabilité du survivant.

Mon avis :

Dans un style qui convient parfaitement à cette collection, Julien DUFRESNE-LAMY nous offre un texte poignant sur le deuil d'un proche fauché jeune, trop jeune... A la manière d'une lettre d'adieu, d'une oraison funèbre, Etienne nous présente celui qui a été son meilleur ami. Il revient évidemment sur les circonstances du drame mais surtout il s'attarde sur les moments partagés, ceux qui ont aujourd'hui un goût amer de passé révolu, de futur perdu... 

Un cri de douleur, un cri du cœur. Un cri silencieux, couché sur le papier, pour exprimer l'incompréhension, l'incompréhensible : une perte aussi soudaine que violente, trop tôt, beaucoup trop tôt... Ici il y a le contexte d'un attentat mais faut il nécessairement ce contexte-ci pour éprouver des émotions aussi fortes? Non! Ce qui compte, et l'auteur l'exprime à merveille, c'est le lien qui existait et le temps volé, le temps envolé... à jamais. Bouleversant!!! 💎💎💎

Votre avis m'intéresse...

Julien DUFRESNE-LAMY

Julien DUFRESNE-LAMY a publié deux romans en littérature générale, Dans ma tête, je m’appelle Alice (Stock, 2012) et Les Indifférents (Belfond,2018). Chez Actes Sud Junior, il est l'auteur de deux romans pour adolescents, Mauvais joueurs et Boom (coll. D'une seule voix). Il vit à Paris. (source Acte Sud Junior)

lundi 2 juillet 2018

Lena Wilder - Carnet 1 : Sauvage - Johan HELIOT

Titre : Lena WILDER : Sauvage
Auteur : Johan HELIOT
Éditeur : Lynks
ISBN : 9782916323640
Nombre de pages : 304
Parution : mai 2017
A partir de 14/15 ans

Le mot de l'éditeur :

Ballotée d’un bout à l’autre des États-Unis depuis sa plus tendre enfance, Lena fuit. Quoi? Lena l’ignore, puisque sa mère n’a jamais voulu le lui dire. Jusqu’au jour où elles débarquent à Arkhoon, sa prison, ses abattoirs, patelin paumé au milieu de nulle part. Pendant que sa mère découpe des quartiers de viande avec la majorité des autres ouvriers de la ville, Lena tente de s’intégrer à son nouveau lycée. C’est sans compter ses fringales, sa soudaine puberté, et l’éveil de sa nature profonde. Un éveil qui la mènera sur les traces de son père et le mystère de ses origines. Un éveil qui la confrontera aux Démarcheurs, prêts à tout pour éradiquer ceux de son espèce et à la terrible Horde, menée par l’ennemi juré de son père. Et puis, il y a Gerry, qui fait battre son cœur et dont son instinct hurle de se méfier…

Mon avis :

Coup de 💖 pour le premier tome de la série "Lena WILDER"! Merci à Babelio et aux éditions Lynks pour cette découverte. Johan HELIOT nous propose un roman très original, loin des habituelles histoires autour de la lycanthropie 🐺. Oui, il y a un lien avec la pleine lune et une très forte pilosité mais les ressemblances s'arrêtent là! Mieux encore, un côté scientifique donne aux "hommes vrais" plus de réalisme et l'auteur semble tellement maîtriser son sujet qu'on se laisse transporter encore plus facilement dans son récit.

Le conflit qui oppose la Horde aux Démarcheurs est aussi un aspect très travaillé du roman et ces derniers n'ont rien à envier aux premiers côté sauvagerie. Johan HELIOT nous rappelle d'ailleurs qu'en ce qui concerne "l'homme qui sait", on parle plutôt de cruauté... Je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre quand j'ai postulé pour ce titre et je suis loin d'être déçu. C'est un livre qui m'a parlé et je le recommande! 😊

Bon je dois quand même admettre qu'au tout début, l'héroïne ne m'a pas fait forte impression... On ne peut donc pas parler de coup de foudre! 😜 En revanche, petit à petit, j'ai appris à l'apprécier et je trouve que la Lena Wilder des dernières pages n'a plus grand chose à voir avec celle du début. Une transformation pas que physique donc et plus que positive de mon point de vue! Le mieux c'est quand même que je vous laisse découvrir tout ça par vous même alors laissez parler votre instinct, vous m'en direz des nouvelles...


C'est avec "Lena Wilder - Carnet 1"  que je découvre les éditions Lynks. Une jeune maison d'édition tournée vers le monde de l'imaginaire. Autant vous dire qu'en plus de la suite et fin de Lena WILDER (déjà disponible 😎) leur catalogue est bien tentant! Le temps pour moi de réduire ma PAL à un niveau raisonnable et vous devriez à nouveau en entendre parler... 😉

Votre avis m'intéresse...

Johan HELIOT

De La Lune seule le sait (Prix Rosny Ainé) à CIEL (Gulf Stream éditeur) Johan Héliot a écrit près de soixante-dix romans pour adultes et adolescents : steampunk, thriller fantastique, uchronie, dystopie ou anticipation, sa plume vive et profondément humaine a parcouru tous les genres de l’imaginaire et fait de lui un auteur incontournable de ce début de XXIe siècle. (source Lynks)

jeudi 28 juin 2018

La planète des 7 dormants - Gaël AYMON

Titre : La planète des 7 dormants
Auteur : Gaël AYMON
Éditeur : Nathan
ISBN : 9782092580110
Nombre de pages : 272
Parution : juin 2018
A partir de 15 ans

Le mot de l'éditeur :

Un vaisseau naufragé, une planète inconnue, un peuple hostile : c'est le choc de deux civilisations!
Leur vaisseau endommagé, des explorateurs spatiaux se retrouvent coincés sur une planète inconnue. Lorsqu’ils découvrent les ruines d’une civilisation disparue, cela ravive l’espoir de la capitaine : cette nouvelle planète pourrait-elle être habitable? L’équipage, lui, est profondément divisé. Vaut-il mieux prendre le risque de rester dans cet environnement désertique, ou bien repartir malgré l'état du vaisseau? La rencontre soudaine d'un peuple d'humanoïdes primitifs qui les prend pour leurs divinités, les Sept Dormants, les place devant un choix crucial : jouer les usurpateurs ou détromper les indigènes…

Mon avis :

Plusieurs choses à dire sur cette lecture. D'abord, je me répète mais je trouve la couverture de Victorien AUBINEAU vraiment réussie, de celles qui te feraient presque regretter (même si ça t'a permis de le lire en avance) d'avoir les épreuve non corrigées avec la couverture toute blanche 😜 L'esthétique ne fait pas tout alors laissons les illustrations et tournons les pages de ce roman de science-fiction... Après un début franchement chaotique, le bilan de cette lecture reste très positif grâce à ses nombreux atouts.

Débarrassons nous vite de ce début pas très positif pour moi avec le crash du vaisseau et la rencontre de nos naufragés. 🚀 Ma difficulté à rentrer dans le récit réside dans les toutes premières pages. Gaël AYMON est plutôt direct, il nous entraîne à la suite de cet équipage sans aucun préambule, comme si nous les connaissions depuis le début de leur voyage intergalactique... La présence d'une double intrigue m'a amené à me poser un peu trop de questions sur l'avant naufrage et la société qui a vu naître l'équipage. Une gêne qui m'a empêché un temps de me focaliser sur l'essentiel, cette planète inconnue... Rassurez-vous, tout se passe très vite dans ce roman et j'ai donc rapidement pu me recentrer et apprécier pleinement le reste du récit.

Si cette entrée en matière m'a quelque peu déstabilisé au début, j'ai trouvé très judicieux de conserver jusqu'au bout, un rythme soutenu notamment à l'aide de courts chapitres. Le côté choral permet de mieux cerner les différents personnages. Danco, l’Empathe, est sans conteste le plus mémorable, il sert de lien. Autour de lui, trois femmes pour un livre en trois parties : la capitaine Melae, Vianne, l'autochtone et la biomécanicienne An-Mir. Trois personnalités, trois vies, trois aspirations différentes...😉

Pour finir sur le fond, je vais évoquer un petit peu le contexte avec une planète mystérieuse peuplée d'humanoïdes suffisamment évolués pour vivre en société mais loin de conquérir l'espace comme nos 11 naufragés dans leur vaisseau hybride... De leur passé ne reste que des légendes dont celle des sept dormants. Mais que c'est-il passé sur cette planète??? Enfilez vos pattes-griffes, attrapez un ombilic et armez-vous d'un répulseur, vous serez fin prêts pour explorer La planète des 7 dormants... 🌏

Vous l'aurez compris, l'auteur, que je découvrais pour l'occasion, a une belle imagination, portée par une écriture dynamique. Dans ce récit, il amène à réfléchir sur des sujets de société forts comme la transmission du savoir face à un obscurantisme ancré dans les mœurs. Un chouette roman SF un brun dystopique. Gaël AYMON est, je le cite, «écrivain pour la jeunesse... et adultes consentants!» Je n'ai pas encore choisi mon camps mais j'adore la formule et le résultat!!! 😂


Votre avis m'intéresse...

Gaël AYMON

D‘abord comédien, puis l’envie de raconter mes propres histoires. Producteur, réalisateur, chargé de diffusion, prof de théâtre enfants/ados… le goût de gérer des équipes, porter des projets, associer des talents. En 2010, mon premier album jeunesse m’entraîne dans le monde de la littérature jeunesse où je me découvre à ma place. Une nouvelle aventure, suite de toutes les autres. Points communs à toutes : le plaisir de raconter et le goût de l’inconnu. J’écris aujourd’hui pour les enfants, les adolescents… et les adultes consentants! (source site de l'auteur)

mardi 26 juin 2018

La Dame blanche - Philippe NAPOLETANO

Titre : La Dame blanche
Illustrateur : Lionel RICHERAND
Éditeur : Sarbacane
ISBN : 9782377311026
Nombre de pages : 192
Parution : juin 2018
A partir de 11/12 ans

Le mot de l'éditeur :

L’esprit d’équipe… Olivia, Max, Lauryn, Fatou, Théo, Gabriel, Romy et Angus connaissent bien. D’abord, ils ont tous été élevés dans le même orphelinat. Ensuite, ce sont tous de jeunes handballeurs de talent. Mais alors qu’ils se rendent à un tournoi, leur trajectoire croise celle d’une machiavélique Dame Blanche, flanquée d’une bande de vieillards aussi délabrés que terrifiants, qui les séquestre dans son manoir! Et c’est l’enfer. Après avoir été affamés plusieurs jours, les jeunes se retrouvent confrontés à une série d’épreuves épuisantes, censées faire émerger le plus «valeureux» d’entre eux pour… un horrible sacrifice final. Dans ce cauchemar, plus rien n’a de sens. Sauf une chose : l’esprit d’équipe.

Mon avis :

L'important dans le sport collectif, c'est l'esprit d'équipe! Ça devient vite essentiel quand toute l'équipe est menacée par une vieille folle machiavélique et sa bande de vieux débris en quête de jeunesse éternelle. Une mystérieuse prophétie annonce que sur les huit jeunes, le plus vaillant sera sacrifié par un autre désigné comme l'élu. Ce dernier est rapidement connu et écarté du groupe. Plusieurs épreuves départageront les autres. La Dame blanche  👻 ne reculera devant rien pour atteindre son objectif...



«ICI, IL N'Y A QU'UN SEUL MAÎTRE, ET C'EST NOTRE MAÎTRESSE. ET ELLE EST IMPITOYAAAAABLE!!!»

Parce qu'il n'y a pas que les plus grands qui veulent frissonner, Philippe NAPOLETANO signe ce nouveau Pépix Noir richement illustré par Lionel RICHERAND. Les plus grands ne se laisseront probablement pas impressionner mais le public visé devrait apprécier le sort réservé à l'élu, le chapitre des bébés ou encore le ballon très spécial! 😱 Quelques scènes sont particulièrement flippantes car décrites avec précision mais c'est justement ce qui met en avant les belles valeurs portées par cette équipe soudée : bravoure, loyauté et combativité. 



Votre avis m'intéresse...

Philippe NAPOLETANO

Né en 1966 à Grenoble, Philippe Napoletano est concepteur-rédacteur indépendant. Avec La Dame Blanche, il signe son neuvième livre – les précédents ont tous été publiés en littérature générale. En 2005, il a obtenu la bourse de création de l’Arald pour Alors j’étais mort et je vous observais (éditions D’un noir si bleu). Avec Les hirsutes (Robert Laffont), il a été lauréat du prix des lycées professionnels du Haut-Rhin. (source Sarbacane)


Lionel RICHERAND

Après une formation à Penninghen, puis aux Arts déco de Paris, Lionel Richerand se spécialise en tant que réalisateur de films d’animation. Depuis dix ans, il se consacre à l’illustration en jeunesse et en BD, avec notamment L’Esprit de Lewis, sur un texte de Bertrand Santini, aux éditions Soleil). (source Sarbacane)


jeudi 21 juin 2018

Trans Barcelona Express - Hélène COUTURIER

Titre : Trans Barcelona Express
Éditeur : Syros
ISBN : 9782748525496
Nombre de pages : 224 pages
Parution : juin 2018
A partir de 13 ans

Le mot de l'éditeur :

Ce séjour en Espagne, je l’attendais plus que tout. Là-bas, j’allais retrouver Jésus. Mon Jésus, pas l’autre bien sûr! Seulement, ça s’est un peu compliqué. Enfin pour moi, parce que pour ma mère, tout roulait, surtout avec son ex. Heureusement, il me restait ma petite sœur. OK elle n’a que 10 ans, mais en cas de déprime, c’est utile. Et puis j’ai embarqué le sac d’un inconnu contenant un carnet de dessins super bizarre. Qui aurait pu penser que cette histoire-là allait m’entraîner aussi loin?

Mon avis :

Une vraie lecture d'été! 😎 Hélène COUTURIER nous propose cette fois-ci un séjour en Espagne, au cœur de la capitale Catalane où règnent soleil, tapas et accent chantant, de quoi nous faire rêver en attendant les vacances!!! Si comme moi vous avez fait la connaissance de l'autrice lors de son précédent voyage livresque en Inde, vous vous doutez bien qu'elle ne s'arrête pas à une simple histoire de famille qui part en vacances. Il y a de l'humour, beaucoup. Nous retrouvons le thème des relations familiales et j'adore toujours autant les dialogues Val/Nina et la présence exaspérante de Garance (C'est tellement ça les petites sœurs 😂). Après la scène finale du premier tome, l'autrice s'attarde plus sur les amours de Nina qui a beaucoup de mal à savoir où elle en est avec Jésus depuis l'ashram...

C'est un peu différent de la découverte de la culture indienne dans le premier tome, là on est plus en territoire connu mais ça reste l'occasion d'ouvrir les yeux sur le tourisme de masse ou encore d'évoquer l'indépendance catalane. Mais surtout, Hélène COUTURIER développe son action autour de la dysphorie de genre, un sujet dont on parle de plus en plus, qui met en avant les relations très conflictuelles de parents face à la détresse et aux choix de leurs enfants, des solutions qui existent en cas de ruptures totales... Même si ce sujet m'a moins touché que le précédent, je trouve intéressant de le rencontrer dans un roman. En parler c'est déjà informer et faire réfléchir. Pour résumer, je conseille ce roman pour passer un moment estival et joyeux avec un zeste de réflexion... 😉

Votre avis m'intéresse...

dimanche 17 juin 2018

Partenariat +1! 😍 Mais comment ça fonctionne???


Cette semaine, réception du tome 2 de Gary Cook dans le cadre d'un nouveau partenariat avec les éditions Nathan. Un grand merci à l'éditeur pour sa confiance et aux auteurs pour le super-bonus : non pas une mais deux dédicaces  de Romain QUIROT et Antoine JAUNIN. 😎 L'occasion aussi pour moi de vous parler un peu plus de ces partenariats. Comment ça fonctionne?

J'ai envie de vous en parler parce que j'ai déjà vu des craintes à ce sujet. Certains pensent qu'un partenariat oblige à lire tout et n'importe quoi et à n'en faire que des chroniques dithyrambiques, à en rajouter pour plaire à l'éditeur ou à l'auteur etc. Je ne peux vous parler que de mon expérience donc peut-être que c'est différent avec d'autres mais heureusement ces craintes sont complètement infondées en ce qui me concerne. 😊

Pour commencer, les éditeurs me présentent leur programme des prochaines parutions. A moi ensuite d'indiquer le ou les romans que je souhaite lire. Ce choix, même s'il ne garantit pas le coup de cœur, limite déjà les déceptions. Ils essayent dans la mesure du possible, de satisfaire les demandes et d'envoyer le ou les titres souhaités. La seule contre-partie est de publier une chronique dans un délai raisonnable. Pas une éloge ou un panégyrique mais une chronique, Mon avis, positif et/ou négatif (dans le respect du travail de l'auteur bien entendu). La même chose qu'avant le partenariat tout simplement! 😃

En deux ans, je n'ai jamais publié une chronique totalement négative... Il y a plusieurs raisons à cela : Peu de déceptions car je choisis l'ensemble de mes lectures selon mes goûts ou des conseils que je juge avisés et qui me correspondent plutôt bien (merci amis libraires et blogueurs 😄). Il est extrêmement rare de ne rien apprécier dans un roman c'est pourquoi il m'arrive de vous proposer des retours plutôt mitigés (qui sont d'énormes coups de cœur pour d'autres lecteurs). Je crois que si je devais passer complètement à côté d'un roman (zéro point positif), je préférerais en discuter en direct avec l'auteur, l'éditeur et éventuellement d'autres lecteurs...

Jusqu'ici, j'ai et j'ai eu la chance de compter pour partenaires des éditeurs dont j'apprécie les catalogues depuis des années. D'avoir été sollicité par des auteurs bienveillants et attentifs aux remarques. Bref, je m'éclate et j'espère que ça vous plaît aussi et que ça va continuer encore longtemps! 😊 N'hésitez pas à partager votre avis sur la question! 😉

samedi 16 juin 2018

Emmurées - Alex BELL

Titre : Emmurées
Auteur : Alex BELL
Éditeur : Milan
ISBN : 9782745983992
Nombre de pages : 352
Parution : avril 2018
A partir de 15 ans et +++

Le mot de l'éditeur :

Je passe mes vacances dans un lieu de rêve : un vieux manoir écossais. Un vieux manoir qui était auparavant une école pour filles où ont eu lieu de tragiques «accidents». Mes cousins sont charmants : Cameron est taciturne, Piper est un peu trop parfaite, Lilia a une étrange phobie des os, même des siens.
Et puis il y a Rebecca.
Rebecca dont la chambre est remplie de vieilles poupées.
Rebecca qui est morte.
Rebecca qui est de retour par ma faute.
Venez jouer à la poupée… au péril de votre vie.

Mon avis :

Alex BELL nous invite à passer l'été sur une île écossaise, dans un vieux manoir, témoin, depuis plusieurs décennies, de morts violentes... Sophie a vécu un drame, Jay, son meilleur ami, a été victime d'un accident qui lui a été fatal. Sophie ne peut s'empêcher de faire le lien avec la disparition de sa cousine et décide de rejoindre sa famille sur l'île de Skye pour en apprendre plus sur les circonstances de cette tragédie et faire la lumière sur le mystère qui entoure leurs derniers moments ensemble... 

Dans le monde de l'épouvante, le thème des poupées maléfiques ne peut que fonctionner (Chucky, Annabelle🔪...). Il y a quelque chose de naturellement flippant dans ces visages sans expression, au regard figé qui semblent pourtant regarder partout à la fois. Ici, elles sont légions, démembrées pour la plupart, les "Frozen Charlotte". Des poupées qui représentent une jeune fille morte de froid après avoir désobéi à sa mère qui avait pourtant insisté pour qu'elle ne sorte pas sans son manteau. Glauque non? On peut dire que ça met dans l'ambiance et vous n'avez pas encore rencontré les cousines et le cousin de Sophie...

Alex BELL ne fait pas forcément dans l'originalité mais elle sait être diablement efficace en réunissant habilement des ingrédients qui fonctionnent à merveille!!! Vieux manoir chargé d'histoires, esprit vengeur, poupées tueuses... Contrairement à un autre roman de la collection dont la fin m'avait un peu déçu, là, j'ai aimé de la première à la dernière page! Le soufflet ne retombe pas, bien au contraire, les révélations finales sont glaçantes... Âmes sensibles, évitez la lecture nocturne et pensez à bien verrouiller la porte... 😱

Votre avis m'intéresse...