vendredi 18 novembre 2016

Les belles vies - Benoît MINVILLE

Titre : Les belles vies
Éditeur : Sarbacane
ISBN : 9782848659237
Parution : octobre 2016
A partir de 13/14 ans

Le mot de l'éditeur :

Vasco et Djib sont inséparables depuis leur naissance. Turbulents, pas vraiment délinquants, ils cumulent les bêtises plus ou moins graves, les rires et les bleus. Vasco est en CFA BTP, Djib passe en première S. Leur dernière rixe est pourtant celle de trop… Afin de leur mettre du plomb dans la tête, leurs parents décident d’employer les grands moyens : ils envoient les deux ados dans la Nièvre, le temps d’un été chez un ami du père de Vasco, entrepreneur local qui propose ses services comme famille d’accueil pour la DDASS. C’est dans cette campagne éloignée de tout, France profonde dont on parle peu, qu’ils vont rencontrer et se confronter à une autre forme de jeunesse : celle des enfants élevés par celle que tous surnomment «Tata», une femme qui accueille des enfants placés et donne sa vie aux autres.

Mon avis :

Vasco et Djib, compères de toujours, voisins et amis pour la vie ont parfois tendance à déconner. Des bêtises de jeunesses qu'ils jugent sans doute sans conséquences mais qui finissent par menacer leur avenir avec une plainte déposée pour coups et blessures. Il l'a bien cherché ce bat*** en draguant ouvertement la copine de Djib mais cette fois-ci c'est grave et les parents décident de réagir fermement. Pas de vacances en famille! Ni au Portugal pour Vasco ni au Bled pour Djib. Ils sont allé trop loin! Ils iront en pension à la campagne, retaper une grange tout l'été, ça leur remettra les idées en place! Il le faut!

Benoît MINVILLE est capable de véhiculer un tas d'émotions dans ses mots, colère, amour, tristesse ou peur, et de créer des personnages plus qu'attachants. Qui n'aimerait pas passer un été, une vie même avec Tata et Tonton? Ce vieux couple qui depuis des années accueille des enfants accidentés par la vie, qu'ils accompagnent le temps d'un placement administratif ou judiciaire et à qui ils donnent tout et même plus. Une présence ou un regard qui à eux seuls valent tout les réconforts dans les moments douloureux. Deux personnages qui tout en restant en arrière plan en imposent par leurs actions et surtout par les résultats obtenus.

Le roman tourne d'avantage autour des jeunes, Djib et Vasco bien sûr mais aussi Chloé, Jess et son frère Dylan. Ils ont à peu près le même âge et vont devoir cohabiter pendant ces deux mois. Si une certaine attirance pour les deux filles naît rapidement, Dylan sera plus difficile à apprivoiser. Il a le sang chaud le Dylan, la vie ne l'a pas épargné et il en veut à la terre entière alors ces deux banlieusards qui débarque chez lui, dans son quotidien, il ne voit pas ça d'un bon œil... Ils sont surtout paumés ces jeunes et le temps d'un été je vous invite à les voir évoluer, s'amadouer, s'ouvrir aux autres...

Un été qui ne se déroulera pas comme prévu pour tous les protagonistes, un été qu'ils ne sont pas prêts d'oublier et moi aussi! Un roman juste magnifique! C'est drôle, sensible, très touchant et parfois même révoltant... Difficile de ne pas avoir la larme à l’œil (aux yeux même) en arrivant au bout et encore moins évident de savoir pourquoi : larmes de joie devant tant de pureté ou larmes de tristesse de devoir les laisser à leurs belles vies? Probablement un peu des deux... Merci pour cette belle parenthèse!

2 commentaires:

  1. Tellement d'accord avec toi! Ce roman une bulle de bonheur pour un lecteur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Une bulle de bonheur" oui ça me plait bien... :)

      Supprimer