mardi 1 novembre 2016

#Bleue - Florence HINCKEL

Titre : #Bleue
Éditeur : Syros
ISBN : 9782748516869
Parution : janvier 2015
A partir de 12/13 ans

Le mot de l'éditeur :

Silas vit dans une société où tout est fait pour vivre sereinement. Chaque jour, la Cellule d’Éradication de la Douleur Émotionnelle efface les souvenirs douloureux. Plus de deuil ou de dépression, juste un point bleu au poignet comme signe d’une souffrance évitée. Sur le Réseau, les gens partagent tous leurs faits et gestes, «veillant» les uns sur les autres. Silas est un grand romantique : il préfère garder pour lui les moments intenses de sa relation avec l’incandescente Astrid… Mais quand sa petite amie se fait renverser par une voiture, il est immédiatement emmené par les agents de la CEDE. Pour oublier.

Mon avis :

Imaginez une vie sans douleur. La C.E.D.E. (Cellule d’Éradication de la Douleur Émotionnelle) en a fait une réalité. Les prouesses technologiques permettent de remonter à la source de la douleur pour l'effacer définitivement. Rentrer dans les mœurs, c'est même devenu une mode et un moyen d'ascension sociale pour certain. Pour Silas c'est un passage obligé après la mort brutale de sa petite amie dans un accident de voiture. C'est totalement détaché de cette horrible événement qu'il reprend sa vie d'avant, un point bleu sur le poignet comme seul vestige d'une douleur évitée...

Ne plus souffrir suite à une rupture ou un deuil. Sur le papier, cela pourrait être sympa mais Florence HINCKEL nous présente des gens devenus apathiques. Pire, Silas sent ses souvenirs lui échapper. L'auteure fait un parallèle intéressant entre la mémoire et les sentiments. Outre le sujet principal déjà très bien mené, il est aussi question de l'omniprésence du gouvernement et des réseaux sociaux mais aussi de résistance. La deuxième partie du roman nous donne le point de vue d'Astrid, une ado assez casse-cou, éprise de liberté. C'est certainement pour ça que je l'ai trouvé plus attachante que Silas. Sa relation avec sa grand-mère atteinte de la maladie d'Alzheimer et avec son père, «collectionneur» de points bleus, lui ouvre les yeux et l'incite à se rebeller...

Un roman bien écrit, intéressant et intelligent! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire