lundi 16 mai 2016

Little sister - Benoît SEVERAC

Titre : Little sister
Auteur : Benoît SEVERAC
Editeur ; Syros
ISBN : 9782748520927
Parution : mars 2016
A partir de 13 ans

Le mot de l'éditeur : 
Du haut de ses seize ans, Lena fait preuve d’une assurance étonnante. Pourtant sa vie est loin d’être simple. Lena Rodriguez, c’était son nom avant. Sa nouvelle identité, elle ne peut la révéler à personne… Lena a convaincu ses parents de la laisser partir seule quelques jours à Cadaquès, chez son oncle et sa tante catalans. Elle ne leur a pas tout dit. Là-bas, elle a rendez-vous avec Ivan, son grand frère que personne n’a vu depuis quatre ans… depuis qu’il est parti, sans explication, faire le djihad en Syrie.


Mon avis :


La première partie, racontée par Léna est centrée sur ses émotions contradictoires. Sa famille et elle ont souffert mais Léna continue à espérer que son frère ait été forcé, qu'il ait subi des pressions pour faire toutes ces horreurs. En route pour le rendez-vous, la little sister est partagée entre un amour inconditionnel et des doutes bien légitimes... Les retrouvailles marquent le début de la deuxième partie. Trois narrateurs se succèdent alors que la tension n'en finit plus de monter. A partir de là lecteurs, vous ne lâcherez plus ce livre avant de l'avoir terminé!


Un livre étonnant! D'abord par le sujet que l'on ne s'attend pas forcément à trouver dans un roman sur une table de littérature Ado et aussi par la tournure que prennent les événements dans la deuxième partie. Benoît SEVERAC nous fait prendre conscience de l'horreur vécue par les familles, le regard des autres, de ceux qui étaient des amis, des collègues de travail. On espère comme la little sister que tout n'est qu'un malentendu et on comprend que malgré une certaine crainte de la vérité, elle ait un véritable besoin de croire à une manipulation, de rester dans l'espoir que son frère lui revienne comme avant... 
Comme Léna, je m'attendais à des retrouvailles pleine d'émotion, aux explications d'un frère ravagé par la culpabilité au lieu de quoi on bascule avec elle dans l'horreur. Une autre face du djihadisme nous est jetée en pleine figure. Le changement de point de vue dans la seconde partie du livre est très bien pensé. Théo qui avance par amour puis Joan par conviction. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé sa réflexion sur le "nouveau terrorisme".
Benoît SEVERAC nous démontre encore une fois son talent, il évoque le djihadisme et l’embrigadement de façon très factuelle, sans jugement mais aussi sans tabou. L'auteur ne cherche pas à expliquer, il ne rentre dans aucun débat et c'est pour moi un des plus grands atouts de ce livre! 

Un vrai coup de cœur vivement conseillé aux plus grand nombre!

4 commentaires:

  1. Merci pour cet avis :) Hâte de lire ce livre !!!

    RépondreSupprimer
  2. Un grand merci de la part d'un éternel ado à un autre éternel ado, pour cette belle chronique (très bien écrite qui plus est!) Longue vie à ce blog, je suis honoré d'avoir ouvert le bal. Amitiés, BS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Au plaisir de vous lire à nouveau :)

      Supprimer