lundi 29 janvier 2018

Paris est tout petit - Maïté BERNARD

Titre : Paris est tout petit
Auteur : Maïté BERNARD
Éditeur : Syros
ISBN : 9782748524901
Parution : février 2018
A partir de 14 ans

Le mot de l'éditeur :

Inès a 17 ans et un objectif : être admise à Sciences Po après le bac. Elle vient de trouver un job de femme de ménage chez les Brissac, dans le 7e arrondissement de Paris, mais elle n’avait pas prévu le coup de foudre intense entre elle et Gabin, le fils aîné de ses employeurs.«Paris est tout petit pour ceux qui s’aiment, comme nous, d’un aussi grand amour.» Cette phrase de Prévert devient leur credo. Inès et Gabin sont ensemble le soir de l’attentat du Bataclan, quand le pire se produit. Dès lors, leur histoire et la ville qui les entoure prennent d’autres couleurs, celles de l’après.

Mon avis :

🚨 💗💗💗 Alerte coup de cœur 💗💗💗 🚨

Attendez-vous a passer par tout un tas d'émotions à la lecture de ce roman. Une lecture commune avec ma moitié et un méga-coup de cœur à deux! Maïté BERNARD balaie les différences de goût ou de sensibilité pour toucher tout le monde. Elle nous embarque dans cette histoire d'amour qui semble commencer trop vite pour devenir une évidence, une nécessité... Une libération aussi pour Inès qui jusque là ne vivait qu'à travers les yeux de sa mère, que pour elle. Une relation qui va l'éveiller, lui apprendre à s'écouter pour s'épanouir et grandir. C'est ce que j'ai adoré dans ce roman! Inès est une belle personne, à l'écoute des autres, dévouée. Le soucis c'est qu'elle a tendance à s'oublier et cette relation et les événements qui vont s'y ajouter vont complètement changer la donne...

Un avant et un après les événements du 13 novembre... Beaucoup de changements forcément et une lutte pour se raccrocher à l'immuable. Ce qui passionnait avant : le cinéma et la ville de Paris avec ses monuments, ses parcs, ses musées... Nous revivons cette nuit avec beaucoup d'émotions, celles déjà ressenties. C'est le traitement de l'après que j'ai le plus aimé. L'empathie d'Inès, ses questionnements, résonnent avec force. Par bien des aspects, ses origines modestes et étrangères l'amènent à se poser les bonnes questions et à y répondre avec justesse. Les notions de victimes et de deuil sont au cœur de cette deuxième partie. Comment vivre la perte d'un être cher? Y survivre? Panser une plaie? Apaiser une douleur qui semble trop profonde? 

La capitale qui a une place particulière, comme nous l'indique le titre, est un personnage fidèle, solide et rassurant. Pour le qualificatif petit, je dirai que c'est une question de point de vue... Par le hublot de l'avion, je suis d'accord, en étant plus terre à terre et notamment dans le RER, c'est plutôt le contraire! 😜 Une lecture commune avec un même verdict mais des raisons différentes. Elle a été très touchée par cette histoire d'amour quand j'ai préféré suivre l'évolution d'Inès, ses réflexions. C'est bien l'une des forces de ce roman, Maïté BERNARD lui a donné plusieurs niveaux de lecture pour un public plus vaste. C'est beau, c'est réussi, bravo et merci pour ce coup de cœur qui fait réfléchir et donne aussi très envie de découvrir Paris. 😉

"Paris est tout petit pour ceux qui s'aiment comme nous d'un si grand amour" (Jacques PREVERT)


2 commentaires:

  1. Merci encore pour la belle rencontre au salon de Montgiscard et pour votre soutien à mon roman

    RépondreSupprimer